Coaching sur le format des Spin&Go, Twister, Expresso et JAQKPOT

Coaching-poker-en-ligne

Coaching poker spécial sng jackpot : le guide complet


Avec autant d’options disponibles sur le net, entre les « pseudos » coachs et ceux qui pratiquent des prix aberrants, il est important de choisir la formule la plus appropriée pour toi. Cet article te guidera à travers les aspects les plus importants du choix d’un coach, afin que tu ne perdes pas de temps et d’argent en prenant la mauvaise personne.

Autre précision : les conseils qui suivent s’appliquent à n’importe quel format de poker. La démarche et les motivations restent les mêmes.

Pourquoi se faire coacher ?

L’une des choses les plus importantes au poker est de continuer à améliorer constamment son jeu. Même si tu as élaboré une stratégie gagnante à l’heure actuelle, tu ne dois pas t’arrêter là. Car le jeu change, le field s’améliore aussi et il y a un réel danger de rester à la traîne si tu cesses d’apprendre. Stagner c’est perdre sur le long terme.


Les avantages du coaching

Une progression directe sans perte de temps

L’un des moyens les plus efficaces d’aller de l’avant est d’engager un coach de poker. Un professionnel expérimenté peut facilement reconnaître tes erreurs et identifier les endroits où tu laisses de l’argent sur la table. N’oublie pas que le poker est un jeu de petites marges et qu’avoir un coach t’aidera beaucoup.

On reste focalisé sans se disperser

Toi aussi tu as connu ces périodes de gros doutes au point de ne plus savoir si tu sais jouer ou pas ? Et ne plus savoir quel spot améliorer ? Alors un coach sera là pour te guider et t’aider à canaliser tes efforts dans un sens bien précis !

On joue de manière plus sereine

La confiance en soi est super importante quand on joue aux tables. Rien de pire que de démarrer une session en ayant des doutes sur sa stratégie de 3Bet ou de Limp par exemple. Avec l’aide d’un coach, tu pourras avoir la certitude que ce que tu fais est ok ! Et c’est tellement confortable.


Les erreurs à éviter

Prendre de l’argent de sa bankroll pour se payer un coach

J’ai quelque fois vu cela. Le joueur m’annonce qu’il n’a plus les 250 ou 300 buy-ins minimum pour jouer sa limite. Parce qu’il a pris une partie de sa BR pour payer les coachings… Grave erreur. En effet, il faut payer les coachings avec tes économies hors poker ou bien avec ton cashout provenant du surplus de ta bankroll.

Imputer sa bankroll c’est risquer de devoir redescendre plus tôt que prévu une limite si ça ne se passe pas bien. Et donc de perdre du temps et parfois de devenir frustré !

Penser que le coach est responsable à 100% de ta réussite

J’ai toujours retenu une phrase d’un prof de sport au lycée qui disait : « On est sur le même bateau toi et moi. Moi, je te donne les rames mais c’est à toi de ramer ! ». C’est une excellente métaphore. Si tu n’as pas compris le sens de cette phrase, alors tu n’est pas prêt à te faire coacher.

En gros, ça veut dire que je te donne la méthode et les outils pour avancer mais c’est à toi de pratiquer ! La réussite c’est 50% dû au coach et 50% à l’élève.

Prendre aveuglément le coach d’un pote grinder

Oui, aveuglément. Pourquoi ? Parce que ton pote grinder n’a pas forcément les mêmes objectifs et les mêmes goûts que toi. Encore plus, s’il ne joue pas le même format que toi.

Croire qu’un bon joueur sera forcément un bon coach

Je ne dis pas qu’il n’y a pas de relation de cause à effet entre les performances d’un joueur et ses qualités pédagogiques mais quand même… Faire faire aux autres ce qu’on sait faire, c’est tout un art !

Je connais d’excellents joueurs qui ne voudront jamais devenir coach ! D’une part, il n’en n’ont pas la motivation parce qu’ils trouvent ça ennuyeux ou parce qu’ils ne veulent pas « éduquer un futur adversaire potentiel ». C’est aussi une question de savoir-faire et de patience qui n’est pas à la portée de tous !

Prendre un coach qui joue à un buy-in trop éloigné du tien

On pourrait se dire qu’un joueur qui joue aux plus hauts buy-ins (la 100€ par exemple), sera forcément le plus à même de t’aider en petite limite (comme la 5€ par exemple). Ce n’est pas toujours le cas pour deux raisons :

  • ils ne sont plus habitués à jouer des joueurs très faibles. Leur stratégie est trop orienté GTO laissant ainsi des grosses opportunités pour prendre des jetons en plus aux fishs.
  • leur tarif sera bien trop élevé pour ton budget. Car qui dit gros joueur, dit gros tarif.

Pour ma part, je suis un joueur de 25€ et 50€ les week-ends. Je suis donc juste un cran au dessus de tes limites (max 10€). C’est parfait car mes tarifs ne sont pas les plus chers et j’ai toujours l’habitude de jouer contre des fishs encore présents à mes limites.


Quels outils faut-il utiliser pendant le coaching ?

L’outil indispensable est le tracker sans aucun doute. Pour ma part, j’utilise Poker Tracker 4, comme la plupart des joueurs. C’est un outil sur lequel j’ai développé des HUD, des filtres, des notes automatiques, des packs de courbes d’EV, etc. Tout ça pour dire qu’avec tout cet arsenal, je peux déceler tous tes leaks en l’espace d’une heure de temps.

Ensuite, viennent les petits logiciels pour calculer la rentablité de tes moves comme Holdem Resources Calculator ou bien les équités postflop comme Flopzilla.


Comment choisir son coach de poker ?

Bien vérifier qu’on est le profil type de joueur qu’il veut coacher

Vérifie bien que le coach en question a envie de coacher des débutants si tu es dans ce cas, ou bien des joueurs plus avancés si c’est le cas échéant. Pourquoi ? Parce qu’il y a des coachs qui peuvent très bien accepter de te prendre en coaching alors qu’à la base, ils s’amusent plus à coacher des joueurs plus expérimentés (et vice-versa).

Pour mon cas, je le dis et le répète : je vise les joueurs débutants jouant en petite limite jusqu’à la 10€.

En fonction de sa personnalité

Combien de joueurs ai-je vu venir me consulter parce qu’ils avaient un coach peu organisé dans sa façon d’enseigner. Si tu es plutôt organisé et logique dans ta façon de faire les choses, alors mon profil te correspondra. Je préfère tutoyer dès le premier contact pour instaurer un sentiment de confiance.

D’autres s’orienteront plus naturellement vers des coachs un peu plus « free ride » ou plutôt « froid » ou plus rigides. A chacun sa façon de voir les choses. C’est aussi une question de feeling.

Comment savoir si on est plutôt dans le premier ou le deuxième cas ?

  • Regarde comment est rangé la pièce dans laquelle tu es… C’est très révélateur. Si tout est toujours rangé alors un coach du type « premier de la classe » sera plus à ton goût.
  • Le profil général de tes amis t’aidera aussi à mieux imaginer le profil de coach qu’il te faut. Tes amis sont plutôt extravertis ? Alors un coach qui leur ressemblera te conviendra très probablement.

En fonction des horaires disponibles

Tu es plutôt du matin ou de l’après-midi ? Personnellement, je réserve les coachings pour les matinées. Pourquoi ? Parce que c’est à ces moments là que j’ai le plus d’énergie dans la journée. Et crois moi que, quand tu enchaînes les coachings, il faut en avoir. Tous les enseignants te le diront aussi.


Comment repérer les mauvais coachs ?

Voici une check liste qui te sera utile. Donc attention à ceux qui :

  • ceux qui ne font jamais de vidéos pour montrer de quoi ils sont capables sur une table ou lors d’un coaching ;
  • les crochus qui comptent la moindre minute supplémentaire pour te la faire facturer ;
  • ceux qui ne te répondent pas en SAV quand tu as une question hors coaching ;
  • ceux qui ne proposent pas leur Discord ou leur Skype pour rester joignable (voici le mien ici) ;
  • n’ont jamais montré une seule fois leurs résultats (voici une trace d’un de mes challenges faits par le passé) ;
  • ceux qui ne s’intéressent pas un minimum à ta vie perso, tes objectifs dans le poker ou ne prennent pas en compte ces paramètres dans leur façon de t’enseigner les choses ;
  • ceux qui sortent de nul part en ayant juste fait un chaîne Youtube pour te garantir le million d’ici la fin du mois, et qui n’ont jamais participé aux forums les plus connus dans le milieu ;
  • ceux qui te harcèlent pour te coacher à tout prix (ceux là sont en manque de clientèle, signe de faiblesse) ;
  • ceux qui ne te proposent pas l’enregistrement systématique des cours ;
  • ceux qui ne te proposent pas de fiche de suivi ;
  • ceux qui ne savent pas lire un HUD ;
  • ceux qui proposent des coachings à 10€ de l’heure (soyons sérieux lol) ;
  • ceux qui te font bosser un spot A la semaine 1 puis un autre spot B complètement différent la semaine 2 sans avoir validé tes acquis ;
  • ceux qui ne passent pas 5 min en début de séance pour te demander comment ça va et valider tes acquis par rapport au cours précédent ;
  • ceux qui ne te donnent pas d’objectifs à atteindre pour le prochain coaching.

Bref, tout l’inverse de moi !


Comment préparer son 1er rdv ?

Ne viens pas les bras croisés à un coaching. Ceux qui réussissent sont les plus pro-actifs ! L’avantage de se préparer ainsi est de faire gagner du temps au coach en lui donnant le maximum d’indications. Un peu comme quand on se rend chez le médecin !

Au préalable, je te conseille de te poser les questions suivantes et d’y répondre. Si tu n’y arrives pas, tu pourras alors te faire aider par ton coach.

  • Quel sont tes objectifs en terme de gain, de volume ? En gros, pourquoi veux-tu progresser sur ce format ? Devenir joueur pro, te payer des vacances ou juste pour le défi intellectuel ?
  • Quelle est ta plus grande frustration ?
  • Quels sont tes chips EV par position ? Connais-tu déjà tes points forts et tes points faibles ?
  • As-tu un bon bankroll managment ?

Comment exploiter au maximum un coaching ?

Le bon comportement de tout apprenti joueur sérieux et qui veut réussir va dépendre de son attitude pendant le coaching (et en dehors). Voici une liste des bonnes pratiques :

  • Prendre des notes
  • Poser des questions pertinentes
  • Revoir au moins 2x le cours enregistré
  • Faire les « devoirs à la maison » préconisé par ton coach

Une fois que tu commences à travailler avec le coach, tu devras trouver le bon équilibre entre écouter patiemment et poser des questions. Tu ne peux pas rester assis pendant une heure, prendre des notes et suivre aveuglément les conseils que tu as reçus. Accepter simplement ce qu’on te dit peut t’aider dans une certaine mesure, mais comprendre les raisons de chaque décision, obtenir le processus de réflexion et le mettre en œuvre dans ta prise de décision est bien meilleur. C’est là que réside la véritable valeur du coaching.


Comment j’organise mes coachings ?

La première séance est dédiée à une prise de connaissance de ton profil de joueur, de ton niveau, de ton environnement de jeu et aussi un peu de ta vie perso. Parce que oui, la vie perso a un impact sur tes performances aux tables. Un coach c’est aussi un confident quelque part.

Il faut une grande confiance mutuelle pour faire du bon travail et obtenir les résultats escomptés.

A quelle fréquence prendre des cours ?

Cela va dépendre de tes objectifs, de ton budget, de ton volume et du temps que tu es capable de consacrer au poker. En moyenne, les coachings se font 1x par semaine. Ça laisse le temps de « digérer » le cours et l’espace de temps n’est pas trop long non plus (au risque de perdre le suivi). Parfois, certains joueurs me demandent 2h d’affilée mais je le recommande peu (c’est assez contre-productif). Mais en cas de grosse frustration, je peux comprendre ce besoin spécifique.

Par exemple : si tu me dis que tu veux devenir un joueur pro et que tu peux jouer plus de 500 sng par semaine alors on pourra se voir plus fréquemment qu’avec un joueur plutôt amateur (mais sérieux) voulant juste arrondir ses fins de mois.

Dans tous les cas, je m’adapte à la situation.

Combien ça coûte ?

Alors, oui, c’est vrai que les taux horaires sont assez hauts dans l’absolu. 50€ / heure pour ma part mais il faut prendre cela comme un investissement.

Autre point très important : ce que tu vas apprendre sera rentabilisé x10, x50, x100 et plus si tu persistes. On a la « chance » d’exercer une passion qui rapporte de l’argent si on joue bien. Ceci justifie le prix.

Si demain, on te donne les secrets pour gagner 1000€ / mois, serais-tu prêt à investir 4 coachings par mois, soit 200€ ? Bien sûr que oui, le calcul est vite fait, il n’y a pas besoin de se poser la question.

Et pourtant, je vois encore des gens qui viennent me dire que c’est trop cher, tout en oubliant que l’argent investit sera largement amorti !

Et pour finir … Comment faire plaisir à son coach ?

Bien au delà de la rémunération en échange des cours, je peux vous dire que ce qui est le plus gratifiant pour un coach, c’est d’avoir un retour positif de son élève (avec un petit témoignage ou avis positif laissé dans un forum par exemple).

J’adore voir de belles courbes ascendantes et des grands sourires ! Et cerise sur le gâteau, on pourrait aussi devenir ami !


Comment prendre rendez-vous avec moi ?

C’est simple, pour te remercier d’être arrivé jusqu’ici, je t’offre une heure de leakfind gratuit. Il te suffit de remplir le formulaire ci-dessous pour prendre rendez-vous. A la fin de cette séance offerte, tu auras une vue d’ensemble des principaux points à améliorer dans ton jeu. Puis, selon ton jugement, tu seras libre de continuer ou pas avec moi l’aventure. Je ne demande rien en contre-partie, ça va de soi !