HUD débutant : Quelles stats privilégier ? | Poker-sng.fr

HUD débutant : Quelles stats privilégier ?

L'article te plaît ?
  •  
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages

HUD débutant _ Quelles stats privilégier

HUD débutant – Quelles stats privilégier ?

Je vais aborder un sujet que bon nombre de débutants me demandent. A savoir : quelles stats dois-je absolument avoir en sng jackpot sur mon HUD ?

La réponse dépend de plusieurs critères que je vais énoncer ici.

Si vous êtes débutant et que vous jouez en dessous des buy-in à 10€ alors il vous faut les stats qui convergent le plus rapidement possible. Car vous n’allez pas souvent rencontrer les mêmes joueurs aux tables. Il vous faut alors les stats qui deviennent le rapidement fiables.

Je rappelle que cet article n’est pas exhaustif et qu’il se consacre à l’essentiel pour partir sur de bonnes bases.

VPIP (Volontary Put In the Pot)

C’est la Reine des stats ou le Nord de votre boussole. Elle vous indique la fréquence avec laquelle vilain va investir dans le pot preflop : que ce soit en Limp, en Open Raise ou en Open Shove. Selon la position, les VPIP varient. Par exemple BTN 3H va avoir en moyenne entre 30% et 45% de VPIP pour les plus looses. SB HU va avoir un VPIP entre 50% et 95%. Ayez en tête ces valeurs de référence pour adapter votre stratégie preflop. Et pour cela, il faudrait consacrer un article entier. J’y reviendrai certainement plus tard.

Limp, Open Raise et Open Shove

Ces trois actions convergent rapidement. le VPIP est la somme des trois. Rajoutez-les dans votre HUD. 

Agression Factor Flop, Turn et River

C’est le trio gagnant pour savoir si votre adversaire est plutôt agressif ou passif. Ca vous aidera pour savoir s’il faut slowplay ou non postflop dans certains spots. Si votre adversaire a un taux d’agression supérieure à 50 sur chaque street alors vous devriez songer à mettre des slowplay dans votre jeu postflop. Sinon, s’il est trop passif alors vous pourriez commencer à placer des donk bet en value par exemple (dans les circonstances qui s’y prêtent).

Cbet Flop

Un grand classique ! C’est une stat très importante qui définira votre stratégie postflop conjointement avec les agression factors. Pensez à l’afficher à la fois dans les pots limpés mais aussi open raisés pour bien faire la distinction. En général, les CB oscillent entre 30% et 80%. Mais la tendance du field est aux alentours de 65%-70%. 

Fold to Cbet Flop

Indispensable pour construire sa range de CBet (bien que dans l’absolu d’autres stats de la turn viennent compléter notre lecture du vilain mais elles ne convergent pas très rapidement). Pensez que si votre adversaire fold plus de 33% du temps vous êtes déjà rentable en misant mi-pot. Alors quand on sait que le field fold au moins dans 45% des cas, on comprend pourquoi le CB est si rentable en bluff. Comme pour le Cbet flop, pensez à le séparer entre les pots limpés et les pots raisés.

Fold to Open Raise

Là aussi, c’est une stat qui devient rapidement fiable. Cela vous permet de savoir si votre adversaire défend avec une range forte pour aller voir le flop. En général, le field de micro limite défend plus que nécessaire preflop (ce qui explique le taux de fold to cbet flop haut puisqu’ils jouent avec plus de mains faibles). Encore une fois, ce taux varie en fonction des positions mais sachez qu’en HU si votre adversaire fold au moins 50% du temps alors vous pouvez commencer à Open Raise avec 72o ! C’est rentable jusqu’à ce qu’il s’adapte à nouveau (à utiliser avec parcimonie).

3Bet et Fold to 3Bet

C’est une stat qui vient en complément du taux de Fold to Open Raise. Si vous voulez avoir une référence prenez qu’un taux d’environ 20% de 3B AI va très souvent comporter tous les Axo et Axs ainsi que les pocket pairs.

En ce qui concerne le taux de Fold to 3Bet, considérez que vilain est nit à partir d’un taux de 70% de fold ce qui vous permettra de 3Bet en bluff.

Erreur à ne pas commettre

J’ai souvent vu des HUD de débutant avec les stats précités mais sans séparation par stack effectif. C’est une erreur assez grave puisqu’il faut se rappeler que les joueurs optent pour des stratégies différentes en fonction du stack effectif.

C’est très valable pour les stats preflop mais pour les stats postflop c’est autre chose : bien que techniquement il est faisable de les séparer par stack effectif, personne ne le fait parce qu’elles convergent trop peu même en ayant énormément de mains sur notre adversaire dans notre base de données.

Comprenez bien qu’il faut aussi beaucoup de mains pour alimenter les stats de la river. Ça s’explique simplement par le fait qu’on joue plus de flop que de river. Voyez ça comme un arbre de décision où le flop est le tronc et la river les ramifications des branches.

Donc, pour résumer :

  • pensez à bien séparer les stats preflop par stack effectif. Je recommande les 4 blocs suivants : 20bb et plus, entre 15bb et 20bb, entre 10bb et 15bb et enfin 10bb et moins. Ça sera déjà une bonne base !
  • pensez à bien séparer les stats postflop entre pots Open Raisés et Pots Limpés.

Question : Quelles stats aimeriez-vous avoir dans votre HUD ? Laissez votre message dans les commentaires !


L'article te plaît ?
  •  
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.