Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Cbet Turn Pots Limpés contre 1 joueur

L'article te plaît ?
  •  
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages

 

Dans cette vidéo, je vais parler des Cbet Turn dans les pots limpés face à un seul joueur.

Nous allons voir ensemble quelques exemples où les sizings ont leur importance tout comme notre capacité à estimer la range adverse.

Les facteurs à prendre en compte pour choisir notre sizing à la turn sont les suivants :

  • Le SPR (stack to pot ratio) : au plus le stack to pot ratio est grand, au plus nous pouvons miser cher pour générer plus de fold équité. Le field (surtout les récréatifs) a du mal à fold à la river après avoir payé à la turn.
  • La range perçue du vilain : c’est à dire savoir déterminer la range adverse sensible aux sizings et l’autre partie de la range adverse qui est insensible aux sizings.
  • Notre range perçue : valable uniquement face à des adversaires capables de comprendre la structuration des ranges. En fonction du board, nous pouvons varier le sizing pour montrer de la faiblesse dans le but d’induire des bluffs ou des hero call.
  • La jouabilité de notre main à la river est aussi un facteur décisif. Au plus notre main perdra de l’équité à la river, au plus il faudra miser cher dès la turn pour inviter notre adversaire à engager son tapis avant la river (voir la main n°3 avec 87o).

Le Cbet Turn en thin value peut aussi nous permettre de simplifier le spot. Par exemple : nous avons 2ème paire au flop, au turn tombe une overcard et beaucoup de river vont compliquer le spot si nous faisons face à un bet après avoir checker la turn. Dans ce cas, il est plus facile de bet petit la turn puis de check back la river.

Main n°1 :

 5s poker card4c poker card

 

 

Board :

9c poker card 8c poker card 6c poker card

3d poker card

7d poker card

 

 

 

Flop :

Le Cbet est standard. C’est l’un de nos meilleurs bluffs. Ce combo est trop mauvais pour être check behind au flop, nous n’avons pas de showdown value. Nous aurons beaucoup de turn sur lesquelles nous pourrons Cbet et contre une grande partie de ses paires 8x, 9x et 6x nous avons malgré tout de l’équité avec notre flushdraw.

Si on se fait check raise au flop, on pourra sans regret fold ce combo qui n’a pas suffisamment d’équité face à la range de check raise adverse. En effet, ses semi-bluffs sont meilleurs que les nôtres et l’autre partie de la range en value est très forte également.

Sur les boards bicolores, en général, on a environ 6% de flushdraw mais sur les boards unicolores, ce pourcentage peut monter à 20% voire 25%.

On devrait donc moins souvent Cbet en bluff sur les boards unicolores car nous avons moins de fold equité. De plus, ce board est très connecté, il présente beaucoup de tirages quinte.

Donc, nous n’allons pas Cbet en bluff avec 2 undercards sans équité sur un board unicolore.

L’autre avantage est que le Cbet au flop va nous donner une information importante : si vilain ne check raise pas alors c’est que sa range de check call au flop est capée. C’est à dire qu’une bonne partie de sa top range comme les doubles paires vont check raise pour value et protection. Ceci nous permettra de déduire que vilain possède plutôt des mains moyennes et faibles (8x, 6x) ainsi que des tirages de force moyenne qui ne pourront pas assumer nos barrel turn et river en bluff.

Sur les turns et les rivers qui polarisent l’équité de la range adverse, c’est à dire, les cartes qui ne complètent aucun tirage, il est donc profitable de 3 barrel en bluff.

Turn :

A la turn, en général, il est préférable de 2 barrel les gutshots plutôt que les meilleurs tirages quinte parce que ces derniers permettent de protéger notre range de check behind efficacement grâce à leur équité.

Quand j’entends par là, les meilleurs tirages quinte, je veux dire ceux avec des overcards.

Par exemple, cela correspondrait à JT sur 8963 rainbow. Je checkerais behind à la turn T4 avec le dix de trèfle mais aussi A7 ou K7 avec un trèfle.

En résumé, il faut traiter ce 54o comme une gutshot et mettre de côté le tirage flush qui n’est pas si fort à cause de la hauteur 4. Les trèfes river bloqueront beaucoup l’action à la fois pour hero et vilain.

La range adverse devrait fold beaucoup à la turn et à la river sur les runouts qui ne vont compléter aucun tirage. En effet, grâce au stack to pot ratio suffisamment grand, nous allons pouvoir Cbet turn assez cher pour maximiser notre fold équité. Par exemple, en misant suffisamment grand, vilain va fold à la turn les 7x, Tx (tirages quintes) ainsi que quelques flushdraw de hauteur moyenne.

River, sur une carte qui ne complète pas de tirage, on pourra miser encore une fois suffisamment grand ou overbet push pour que vilain couche ses paires + tirage comme 8x, 6x.

Evidemment, si nous complétons notre tirage quinte à la river avec un 2, nous utiliserons un sizing exploitant à 40% ou 50% du pot pour inciter notre adversaire à payer avec ses paires.

Si un trèfle tombe river et que vilain probet bet ou donkbet cher, je serai prêt à coucher ma main. Je ne pense pas qu’elle gagne plus de 28% du temps.

River :

La river complète les tirages quintes.

Face à un reg, je pense qu’il n’est pas nécessaire de miser à nouveau parce qu’on ne va prendre que trop peu de value de la range adverse qui va plutôt avoir tendance à hero fold. Le board est très connecté et si je me mets à la place de vilain, j’ai du mal à imaginer qu’il paye avec une paire. Je ne peux pas valoriser toutes les double paires (à part 76, 78 et 79) puisque 89, 86, 96 auraient déjà probablement check raise plus tôt dans le coup. Ce qui réduit nos chances de valoriser notre quinte.

En revanche, face à un fish, on peut miser 1/3 du pot en thin value car il ne saura pas fold ses mains moyennes.

En résumé, il est préférable de jouer cette main agressivement car :

  • on peut assumer un bet/fold sans regret

  • on cape la range adversaire dès le flop en misant (la range forte aurait déjà check raise)

  • le stack to pot ratio important nous permet de faire un bet size cher générant ainsi plus de fold équité

  • cette main ne gagne jamais au showdown

Main n° 2

5s poker cardQd poker card

 

 

 

Board :

3c poker cardJd poker card6h poker card

4h poker card

7h poker card

 

 

 

Flop :

Contre un vilain qui est un peu loufoque et agressif postflop, il est assez risqué de limp Cbet ce flop. Pour la simple raison que nous ferons face trop fréquemment à un raise au flop avec des combos comme top paire et les gutshots comme 42 ou 74.

Autrement, le board est tout de même sec nous offrant ainsi suffisamment de fold équité pour remporter le pot plus de 33% du temps (seuil de rentabilité du bet mi-pot avec air).

N’oublions pas que nous avons des backdoors comme les Q et les 5 avec lesquels nous pourrons nous défendre à nouveau à la turn.ainsi que les 2 et les 4 pour barrel en semi-bluff.

Il est possible d’augmenter un peu le bet sizing à 1,5bb pour faire folder des mains comme 98 ou 87 dès le flop.

Turn :

Je vais tenter d’expliquer cet overbet à la turn. C’est une question de range perçue. La main la moins probable que puisse avoir vilain est la main qu’il possède ici. A savoir J5.

En effet, beaucoup de top paire auraient déjà raise notre cbet au flop. Donc nous pouvons les retirer de la range adverse à la turn.

Comme nous détenons un 5 en main, nous bloquons beaucoup de combos comme 54.

Si nous combinons tous ces éléments, nous pouvons en déduire que la range de vilain est plutôt composée de paires 3x, 6x et de double paires comme 43, 64 (auquel cas nous nous coucherons face à un raise) ainsi que quelques tirages flush à coeur.

Ce qui nous amène à overbet pour faire coucher les combos de 3x, 6x et les flushdraw. Avec un sizing plus standard, nous ne pourrions pas nous donner l’opportunité de coucher cette range faible qui nous bat.

River :

Sur cette river, il faut jouer en relation avec notre estimation de la range adverse. A savoir que sa range est plutôt capée avec des mains moyennes. Donc, il n’y a pas d’intérêt à miser river, la value étant trop faible.

Il est alors intéressant de laisser vilain faire une erreur de lui même. Il arrive que certains récréatifs convertissent en bluff des mains qui ne gagneront que trop peu souvent au showdown.

Etant donné que nous avons considéré que notre overbet turn faisait coucher les flushdraws, nous avons alors la meilleure main très souvent. Ce qui nous permet de check call sereinement.

Main n° 3

7c poker card8s poker card

 

 

 

Board :

7h poker cardJs poker card8h poker cardAs poker cardTd poker card

 

 

 

Turn :

A la turn, notre main perdra beaucoup d’équité à la river, ce qui nous encourage à inciter vilain à engager son tapis dès la turn. C’est pourquoi nous misons aussi cher.

Nous ne regrettons pas de faire fold les gutshots de notre advsersaire comme 9x ou Tx puisque même en misant moins cher, il va les coucher.

Mais qu’en est-il des tirages flush ?

Je pense qu’en misant ainsi, nous incitons vilain à check push ses flushdraws en favorisant son risk / reward (rapport risque / gain). Si nous avions uniquement misé mi-pot, il aurait probablement check call, ce qui nous aurait empêché de valoriser pleinement ses tirages couleur.

L’autre avantage de miser si cher à la turn est d’obtenir un stack to pot ratio si petit, que vilain se sent “commited” (ou engagé) dans le pot.

River :

Nous pouvons miser sans réelle crainte cette river face à un joueur récréatif parce que très souvent ce dernier va donkbet les rivers qui ont complété des tirages. Ici le T complète les tirages quintes mais vilain ne misant pas, nous pouvons déduire que sa range est capée et donc valoriser notre double paire.

Autre détail important : compte tenu que les combos de 9x se couchent face à notre grand bet size turn, il aura alors moins de quinte à la river.

Et enfin, nous possédons déjà un 8. Ce qui diminue une nouvelle fois les probabilités que notre adversaire ait 98 en main.

 

Tu te sens perdu dans les pots limpés ?

Je peux t’aider au travers d’un coaching, il te suffit de me contacter via le formulaire de contact dans la page “A propos” en cliquant ici.


L'article te plaît ?
  •  
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Coaching offert
Coaching offert
Perdu !
Coaching offert
Coaching offert
Presque...
Coaching offert
Coaching offert
Dommage
Coaching offert
Coaching offert
Pas de chance !
SPIN et WIN 1 heure de coaching !
Entre ton email pour tenter de gagner 1 heure de coaching avec moi (Expresso, Spin&Go, Twister, Jaqkpot).
  • Règles du jeu :
 
  • 1 tentative par personne
 
  • Un Email valide est nécessaire sinon l'offre ne sera pas valable
 
  • Je hais les spams. Ton  adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En participant à ce jeu, tu acceptes de recevoir des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour t'aider à devenir gagnant et/ou améliorer tes résultats. Tu pourras te désabonner à tout instant.