Stratégie pour les Spin&Go, Twister, Expresso et JAQKPOT

 

Nouvelle vidéo sur les spots de Bet – Check – Bet. On pourrait aussi appeler ces spots des Delayed Cbet River dans le sens où l’on ne Cbet pas à la turn mais à la river.

N’hésitez pas à mettre vos commentaires si vous n’êtes pas d’accord avec mes plays !

 

Retrouvez le cours complet sur les spots de Bet – Check – Bet

 

 

Je vous montre comment vous défendre face au donkbet au flop dans cette vidéo.

J’espère que ça vous plaira.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires juste en dessous !

 

 

Hello ! Voici la review d’un coaché en sng jackpot 10€ sur Partypoker.fr.

Je commente les actions en donnant les explications, mais après mains.

Enjoy !

 

Dans cette vidéo, je vais parler des Cbet Turn dans les pots limpés face à un seul joueur.

Nous allons voir ensemble quelques exemples où les sizings ont leur importance tout comme notre capacité à estimer la range adverse.

Les facteurs à prendre en compte pour choisir notre sizing à la turn sont les suivants :

  • Le SPR (stack to pot ratio) : au plus le stack to pot ratio est grand, au plus nous pouvons miser cher pour générer plus de fold équité. Le field (surtout les récréatifs) a du mal à fold à la river après avoir payé à la turn.
  • La range perçue du vilain : c’est à dire savoir déterminer la range adverse sensible aux sizings et l’autre partie de la range adverse qui est insensible aux sizings.
  • Notre range perçue : valable uniquement face à des adversaires capables de comprendre la structuration des ranges. En fonction du board, nous pouvons varier le sizing pour montrer de la faiblesse dans le but d’induire des bluffs ou des hero call.
  • La jouabilité de notre main à la river est aussi un facteur décisif. Au plus notre main perdra de l’équité à la river, au plus il faudra miser cher dès la turn pour inviter notre adversaire à engager son tapis avant la river (voir la main n°3 avec 87o).

Le Cbet Turn en thin value peut aussi nous permettre de simplifier le spot. Par exemple : nous avons 2ème paire au flop, au turn tombe une overcard et beaucoup de river vont compliquer le spot si nous faisons face à un bet après avoir checker la turn. Dans ce cas, il est plus facile de bet petit la turn puis de check back la river.

Main n°1 :

 5s poker card4c poker card

 

 

Board :

9c poker card 8c poker card 6c poker card

3d poker card

7d poker card

 

 

 

Flop :

Le Cbet est standard. C’est l’un de nos meilleurs bluffs. Ce combo est trop mauvais pour être check behind au flop, nous n’avons pas de showdown value. Nous aurons beaucoup de turn sur lesquelles nous pourrons Cbet et contre une grande partie de ses paires 8x, 9x et 6x nous avons malgré tout de l’équité avec notre flushdraw.

Si on se fait check raise au flop, on pourra sans regret fold ce combo qui n’a pas suffisamment d’équité face à la range de check raise adverse. En effet, ses semi-bluffs sont meilleurs que les nôtres et l’autre partie de la range en value est très forte également.

Sur les boards bicolores, en général, on a environ 6% de flushdraw mais sur les boards unicolores, ce pourcentage peut monter à 20% voire 25%.

On devrait donc moins souvent Cbet en bluff sur les boards unicolores car nous avons moins de fold equité. De plus, ce board est très connecté, il présente beaucoup de tirages quinte.

Donc, nous n’allons pas Cbet en bluff avec 2 undercards sans équité sur un board unicolore.

L’autre avantage est que le Cbet au flop va nous donner une information importante : si vilain ne check raise pas alors c’est que sa range de check call au flop est capée. C’est à dire qu’une bonne partie de sa top range comme les doubles paires vont check raise pour value et protection. Ceci nous permettra de déduire que vilain possède plutôt des mains moyennes et faibles (8x, 6x) ainsi que des tirages de force moyenne qui ne pourront pas assumer nos barrel turn et river en bluff.

Sur les turns et les rivers qui polarisent l’équité de la range adverse, c’est à dire, les cartes qui ne complètent aucun tirage, il est donc profitable de 3 barrel en bluff.

Turn :

A la turn, en général, il est préférable de 2 barrel les gutshots plutôt que les meilleurs tirages quinte parce que ces derniers permettent de protéger notre range de check behind efficacement grâce à leur équité.

Quand j’entends par là, les meilleurs tirages quinte, je veux dire ceux avec des overcards.

Par exemple, cela correspondrait à JT sur 8963 rainbow. Je checkerais behind à la turn T4 avec le dix de trèfle mais aussi A7 ou K7 avec un trèfle.

En résumé, il faut traiter ce 54o comme une gutshot et mettre de côté le tirage flush qui n’est pas si fort à cause de la hauteur 4. Les trèfes river bloqueront beaucoup l’action à la fois pour hero et vilain.

La range adverse devrait fold beaucoup à la turn et à la river sur les runouts qui ne vont compléter aucun tirage. En effet, grâce au stack to pot ratio suffisamment grand, nous allons pouvoir Cbet turn assez cher pour maximiser notre fold équité. Par exemple, en misant suffisamment grand, vilain va fold à la turn les 7x, Tx (tirages quintes) ainsi que quelques flushdraw de hauteur moyenne.

River, sur une carte qui ne complète pas de tirage, on pourra miser encore une fois suffisamment grand ou overbet push pour que vilain couche ses paires + tirage comme 8x, 6x.

Evidemment, si nous complétons notre tirage quinte à la river avec un 2, nous utiliserons un sizing exploitant à 40% ou 50% du pot pour inciter notre adversaire à payer avec ses paires.

Si un trèfle tombe river et que vilain probet bet ou donkbet cher, je serai prêt à coucher ma main. Je ne pense pas qu’elle gagne plus de 28% du temps.

River :

La river complète les tirages quintes.

Face à un reg, je pense qu’il n’est pas nécessaire de miser à nouveau parce qu’on ne va prendre que trop peu de value de la range adverse qui va plutôt avoir tendance à hero fold. Le board est très connecté et si je me mets à la place de vilain, j’ai du mal à imaginer qu’il paye avec une paire. Je ne peux pas valoriser toutes les double paires (à part 76, 78 et 79) puisque 89, 86, 96 auraient déjà probablement check raise plus tôt dans le coup. Ce qui réduit nos chances de valoriser notre quinte.

En revanche, face à un fish, on peut miser 1/3 du pot en thin value car il ne saura pas fold ses mains moyennes.

En résumé, il est préférable de jouer cette main agressivement car :

  • on peut assumer un bet/fold sans regret

  • on cape la range adversaire dès le flop en misant (la range forte aurait déjà check raise)

  • le stack to pot ratio important nous permet de faire un bet size cher générant ainsi plus de fold équité

  • cette main ne gagne jamais au showdown

Main n° 2

5s poker cardQd poker card

 

 

 

Board :

3c poker cardJd poker card6h poker card

4h poker card

7h poker card

 

 

 

Flop :

Contre un vilain qui est un peu loufoque et agressif postflop, il est assez risqué de limp Cbet ce flop. Pour la simple raison que nous ferons face trop fréquemment à un raise au flop avec des combos comme top paire et les gutshots comme 42 ou 74.

Autrement, le board est tout de même sec nous offrant ainsi suffisamment de fold équité pour remporter le pot plus de 33% du temps (seuil de rentabilité du bet mi-pot avec air).

N’oublions pas que nous avons des backdoors comme les Q et les 5 avec lesquels nous pourrons nous défendre à nouveau à la turn.ainsi que les 2 et les 4 pour barrel en semi-bluff.

Il est possible d’augmenter un peu le bet sizing à 1,5bb pour faire folder des mains comme 98 ou 87 dès le flop.

Turn :

Je vais tenter d’expliquer cet overbet à la turn. C’est une question de range perçue. La main la moins probable que puisse avoir vilain est la main qu’il possède ici. A savoir J5.

En effet, beaucoup de top paire auraient déjà raise notre cbet au flop. Donc nous pouvons les retirer de la range adverse à la turn.

Comme nous détenons un 5 en main, nous bloquons beaucoup de combos comme 54.

Si nous combinons tous ces éléments, nous pouvons en déduire que la range de vilain est plutôt composée de paires 3x, 6x et de double paires comme 43, 64 (auquel cas nous nous coucherons face à un raise) ainsi que quelques tirages flush à coeur.

Ce qui nous amène à overbet pour faire coucher les combos de 3x, 6x et les flushdraw. Avec un sizing plus standard, nous ne pourrions pas nous donner l’opportunité de coucher cette range faible qui nous bat.

River :

Sur cette river, il faut jouer en relation avec notre estimation de la range adverse. A savoir que sa range est plutôt capée avec des mains moyennes. Donc, il n’y a pas d’intérêt à miser river, la value étant trop faible.

Il est alors intéressant de laisser vilain faire une erreur de lui même. Il arrive que certains récréatifs convertissent en bluff des mains qui ne gagneront que trop peu souvent au showdown.

Etant donné que nous avons considéré que notre overbet turn faisait coucher les flushdraws, nous avons alors la meilleure main très souvent. Ce qui nous permet de check call sereinement.

Main n° 3

7c poker card8s poker card

 

 

 

Board :

7h poker cardJs poker card8h poker cardAs poker cardTd poker card

 

 

 

Turn :

A la turn, notre main perdra beaucoup d’équité à la river, ce qui nous encourage à inciter vilain à engager son tapis dès la turn. C’est pourquoi nous misons aussi cher.

Nous ne regrettons pas de faire fold les gutshots de notre advsersaire comme 9x ou Tx puisque même en misant moins cher, il va les coucher.

Mais qu’en est-il des tirages flush ?

Je pense qu’en misant ainsi, nous incitons vilain à check push ses flushdraws en favorisant son risk / reward (rapport risque / gain). Si nous avions uniquement misé mi-pot, il aurait probablement check call, ce qui nous aurait empêché de valoriser pleinement ses tirages couleur.

L’autre avantage de miser si cher à la turn est d’obtenir un stack to pot ratio si petit, que vilain se sent « commited » (ou engagé) dans le pot.

River :

Nous pouvons miser sans réelle crainte cette river face à un joueur récréatif parce que très souvent ce dernier va donkbet les rivers qui ont complété des tirages. Ici le T complète les tirages quintes mais vilain ne misant pas, nous pouvons déduire que sa range est capée et donc valoriser notre double paire.

Autre détail important : compte tenu que les combos de 9x se couchent face à notre grand bet size turn, il aura alors moins de quinte à la river.

Et enfin, nous possédons déjà un 8. Ce qui diminue une nouvelle fois les probabilités que notre adversaire ait 98 en main.

 

Tu te sens perdu dans les pots limpés ?

Je peux t’aider au travers d’un coaching, il te suffit de me contacter via le formulaire de contact dans la page « A propos » en cliquant ici.

Comment crush en SB HU - sng jackpot

Mais comment crush en Small Blind Heads Up ? Comment font-ils pour générer autant de chip EV ? C’est à ces questions que je vais aujourd’hui tenter de répondre au travers d’une étude de cas.

Alors, prêt ? C’est parti !

Répartition du chip EV par move en Small Blind Heads Up

Je me suis amusé à programmer les courbes en fonction des moves en SB. J’ai alors fait appel à Riri, Fifi et Loulou. Oui, je sais c’est très original !

J’ai alors découpé leurs courbes de Cev en SB HU en fonction des fold, des limp et des open raise.

Courbe Chip EV par Move - Fifi - sng jackpot

Courbe Chip EV par Move – Fifi – sng jackpot

Courbe Chip EV par Move - Riri - sng jackpot

Courbe Chip EV par Move – Riri – sng jackpot

Courbe Chip EV par Move - Loulou - sng jackpot

Courbe Chip EV par Move – Loulou – sng jackpot

Et voici les extraits des HUD Eagle de chacun d’eux :

HUD Eagle - HU SB - Fifi - sng jackpot

HUD Eagle – HU SB – Fifi – sng jackpot

HUD Eagle - HU SB - Riri - sng jackpot

HUD Eagle – HU SB – Riri – sng jackpot

HUD Eagle - HU SB - Loulou - sng jackpot

HUD Eagle – HU SB – Loulou – sng jackpot

Voici les résultats comparatifs :

Comparatif Chip EV HU SB - sng jackpot

Comparatif Chip EV HU SB – sng jackpot

Alors oui, encore une fois, je sais bien qu’un échantillon de 1300 parties n’est pas suffisant, mais le but est de donner une orientation à cette réflexion. Malgré tout, on peut déjà tirer plusieurs leçons.

Le fold qui t’empêche de crush en Small Blind Heads Up

Le premier responsable de tes pertes en HU vient du fold ! Et ça se voit quelque soit le profil de joueur.

Prenons le HUD de Fifi qui joue seulement 67% de ses combos. Folder 33% de ses combos, fait perdre à Fifi 44.6 Cev / sng ! Soit plus du double de ce que peuvent perdre Riri et Loulou qui eux, ont un VPIP plus raisonnable proche de 90%.

Faudrait-il alors jouer toutes nos mains ? Je pense que oui, ça peut tout à fait le faire ! Si folder 10% des combos fait perdre 18 Cev / sng alors je préfère volontiers limper ou open raise ! Si tu ne peux pas open raise ta main car trop faible alors limpe là au moins.

Voilà pourquoi j’adore étudier le field plutôt que de me perdre dans des logiciels coûteux et complexes. Le field est encore trop faible en sng jackpot pour utiliser des machines de guerre. Alors exploite sans plus tarder le field en passant à l’action avant qu’il ne soit trop tard ! Je te donne ici des pistes pour augmenter ton Chip EV en SB HU.

Reste aussi raisonnable : ne joue pas 100% de tes mains contre des joueurs qui vont raise systématiquement tes limps ou tes 3 Bet. Fais attention à la dynamique. Mais crois-moi, 80% à 95% du field n’est pas suffisamment agressif hors de position en Heads Up. Alors fonce, augmente ta BR rapidement et réserve les longues heures sur Piosolver quand tu joueras en 50 et plus.

Le limp pour limiter la casse

Le limp contribue malgré tout à crush en Small Blind Heads Up. En voici les raisons :

  • ça évite de donner des jetons gratuitement (fold) à votre adversaire.
  • si on est break even en limpant, on sera déjà assez content. Je préfère troquer un Cev négatif en foldant contre un limp au minimum break even.
  • le limp peut générer un chip EV positif à condition d’être suffisamment agressif (nous verrons ça dans un prochain article mais tu peux déjà consulter celui-ci en attendant).
  • nous permet de mixer nos mains faibles avec des traps contre les vilains agressifs.
  • jouer plus de mains spéculatives postflop quand le stack effectif devient petit.

Et bien d’autres raisons… Mais avant tout il faut retenir qu’il vaut mieux limper que folder.

Je t’invite à vérifier que ton limp est positif en HU SB comme c’est le cas pour Fifi et Loulou. Si tel n’est pas le cas, il faudra alors travailler ces spots pour crush en Small Blind Heads Up.

L’open raise et l’open push : les moves super rentables

C’est sans surprise que nous retrouvons l’open raise en tant que move ultra rentable. Je précise que dans la courbe d’open raise j’ai inclus l’open push également. Ce n’est pas pour rien que l’on répète depuis des lustres qu’il faut être agressif au poker !

80% du field ne sait pas s’adapter et joue trop nit. Le taux de fold to open raise est en moyenne de 35% et plus. Profite-en ! Tu peux prendre les blinds gratuitement sans même jouer un flop !

Avec plus de 16bb, je n’hésiterais pas à open raise au moins 40% de ma range. Et avec moins 12bb, privilégier le push (si tu n’as pas vraiment d’edge postflop contre vilain) sinon limp (si tu en as pour aller chercher plus de value postflop).

Tu veux comparer et vérifier tes résultats ?

En gros, le Cev / sng que je recommande d’avoir pour crush en Small Blind Heads Up est d’environ 30. Si tu as -20 Cev / sng en fold, +10 Cev / sng en limp et +40 Cev / sng en open raise alors tout va bien pour toi ! Sinon, il va falloir bosser les spots en question 😉

Ecris-moi juste en dessous dans les commentaires tes questions ! Je te répondrai dans la foulée !

Pack complet courbes EV par position - sng jackpot

Comment être au minimum break even en BB 3way - sng jackpot

Il n’est pas si facile de devenir gagnant en Big Blind 3 way. En fait, il faut bien comprendre les principaux facteurs qui vont faire de toi un joueur gagnant dans cette position. Je précise quand même que cette position n’est pas celle qui fait gagner le plus de chip EV comparée aux autres positions. Le but est de perdre le moins possible en se maintenant break even au pire.

Nous allons voir tout de suite les facteurs ou actions influant sur les résultats.

6 actions pour être au minimum break even en Big Blind 3 way

Je vais les énumérer ici en commençant par le move preflop le plus passif pour finir par le move preflop le plus agressif.

Fold to Open Raise

Il est important de faire attention à son taux de fold. Je te suggère de le surveiller de temps en temps sur ton HUD Eagle ou Falcon. Il faut comprendre que le but est de lâcher le moins de blinds possible et que finalement défendre fait moins perdre que de se coucher directement preflop.

Walk

C’est l’action qui te rapporte sans rien faire ! Un walk c’est quand le bouton fold et la small blind aussi. Tu récupères ainsi les blinds preflop sans effort.

Check

Quand le bouton et/ou la small blind ont limpé preflop, tu check à ton tour pour aller voir un flop. Pense tout de même aux opportunités immenses du raise over limp mais je vais y venir juste après.

Call to Open Raise

Cette stat regroupe les call face à un open raise du bouton et face à un open raise de la small blind ou bien les deux.

Raise Over Limp (ROL)

C’est l’action de relancer le limp d’un joueur qui a parlé avant toi. Cette statistique regroupe les raise contre les limps du bouton et/ou de la small blind.

3Bet

C’est l’action la plus agressive de notre panel de move. Comme précédemment, cette stat englobe les 3Bet contre le bouton et/ou la small blind.

Une fois que nous avons bien défini la définition de ces stats, étudions maintenant plusieurs cas concrets.

Etude de cas

Voici 4 joueurs (Joe, William, Jack et Averell) évoluant entre des buy-ins allant de la 2€ à la 20€. En utilisant le « pack complet Chip EV / position« , les quatre frères m’ont partagé leurs courbes. A côté de ça, ils m’ont aussi transmis leurs HUD Eagle respectifs.

Les courbes Chip EV par action

Joe - Chip EV Big Blind 3 way - sng jackpot

Joe – Chip EV Big Blind 3 way – sng jackpot

Jack - Chip EV Big Blind 3 way - sng jackpot

Jack – Chip EV Big Blind 3 way – sng jackpot

William - Chip EV Big Blind 3 way - sng jackpot

William – Chip EV Big Blind 3 way – sng jackpot

Averell - Chip EV Big Blind 3 way - sng jackpot

Averell – Chip EV Big Blind 3 way – sng jackpot

Les statistiques du HUD Eagle : BB vs BU et BB vs SB

Joe - HUD - Chip EV Big Blind 3 way - sng jackpot

Joe – HUD – Chip EV Big Blind 3 way – sng jackpot

Jack - HUD - Chip EV BB 3 way - sng jackpot

Jack – HUD – Chip EV Big Blind 3 way – sng jackpot

William - HUD - Chip EV Big Blind 3 way - sng jackpot

William – HUD – Chip EV Big Blind 3 way – sng jackpot

Averell - HUD - Chip EV Big Blind 3 way - sng jackpot

Averell – HUD – Chip EV Big Blind 3 way – sng jackpot

La répartition du Chip EV en BB 3 way par action preflop

Répartition du Chip EV par action en BB 3 way - sng jackpot

Répartition du Chip EV par action en BB 3 way – sng jackpot

Quels moves sont les plus rentables ?

Finalement, on s’aperçoit qu’il y a des constantes. Quelque soit l’action, les Chip EV sont sensiblement les mêmes quelque soit le joueur. Par exemple, les Chip EV perdus en foldant oscillent autour de -30 Cev / sng.

Quel Chip EV doit-on avoir en BB 3 way ?

Si tu joues en petite limite en dessous de la 25€, tu devrais avoir un Chip EV au minimum proche de zéro. Ici, les joueurs ont en moyenne -0.5 Cev / sng. Les meilleurs pourront avoir une courbe légèrement positive de l’ordre de 3 Cev / sng. Si tu joues plus haut que les 25€, cette courbe sera légèrement négative. Une petite pente de -3 Cev / sng semble raisonnable.

Le fold, le move qui fait très mal en BB 3way

Déjà, il faut arrêter de trouver le bouton fold trop souvent. C’est le move qui fait perdre la totalité des gains générés autrement. En effet, -30 Cev / sng en foldant contre 30 Cev / sng gagnés en walk, check, call, raise over limp et 3Bet.

Contre un open raise du bouton ne fold pas plus que 45% à 50% et contre la small blind, défends au moins 85% du temps. Il est plus rentable de payer que de folder de toute façon. Folder est un gouffre. Si on évite de perdre plus de 30 Cev / sng en foldant alors on devrait déjà être break even.

Le call pas si EV- que ça !

Voilà un bel exemple pour démontrer que le call n’est pas EV- (toute proportion gardée, si on paye anytwo ça ne sera plus la même, évidemment). C’est pourquoi les joueurs nit perdent des tonnes et sont perdants ou légèrement gagnant en sng jackpot.

Le walk, un cadeau béni du ciel

Encore une fois (je l’avais déjà expliquer dans les articles précédent), le walk est un vrai cadeau. Pas besoin de jouer quoi que ce soit que tu généres déjà 8 Cev / sng avec les mains dans les poches. Plutôt sympa quand on voit la rentabilité du 3bet à 7 Cev / sng.

Le raise over limp et le 3Bet : l’agressivité en maître

Eh oui, on ne le cesse de le répéter mais, l’agressivité paye au poker. La preuve. Abuse des raise over limp surtout quand la small blind a limpé. Tu joues en position alors mets lui la pression ! Quant au 3bet, pas besoin de trop forcer. Avec des taux de 3Bet pas si élevé et plutôt tournés en value, on génère un Cev honorable. Mais je ne te cache pas qu’en débusquant les bons spots de 3Bet en bluff on pourrait faire grimper le Cev en positif (voir cet article pour aller plus loi).

En résumé

  • Fold le moins souvent possible. Call, 3bet ou raise over limp : ça sera déjà moins pire que de trouver le bouton fold !
  • Souviens-toi que tous tes gains générés en BB 3 way seront perdus à cause des fold !
  • Abuse des raise over limp et des 3Bet. Pour t’y aider : Holdem Resources Calculator sera ton ami.
  • Vérifie tes stats sur ton HUD Eagle une fois toutes les 500 parties histoire de vérifier que tu ne te couches pas trop souvent.

Si tu appliques ces modestes conseils, tes résultats vont grimper ! A toi de voir.

Vérifie toi aussi où tu en es

J’ai développé une extension du pack des fameuses 5 courbes Chip EV par position que tu avais téléchargé en bonus. C’est grâce à lui que j’ai pu détailler et décortiquer en profondeur le jeu de Joe, Jack, Wiliam et Averell.

Si tu es perdant en BB 3 way et que tu veux savoir pourquoi, je te conseille vivement de le télécharger en cliquant sur l’image ci-dessous 😉

Pack complet courbes EV par position - sng jackpot

 

 

 

Hello ! Review d’un coaché en sng jackpot 20€ sur Partypoker.fr.

Je commente les actions en donnant les explications, mais après mains.

Enjoy !

SB v BB pots limpés 3 way _ comment s'adapter face aux raises - sng jackpot

 

Vilain ne fait que de raise mon limp SB v BB ! Comment s’adapter face à ce type de joueur agressifs ? Au secours !

Pas de panique ! J’ai la solution à ce problème récurrent. Vous allez plus souvent trouver ce cas de figure aux limites moyennes. L’agressivité ayant tendance à augmenter avec les buy-ins.

Dans cet article nous allons apprendre à nous adapter face à différents types de joueurs.

On devrait commencer à faire des adaptations dès que la BB commence à raise over limp à partir de 35%.

 

Tout le monde ne raise pas un limp SB v BB de la même façon

Nous devons faire attention à la structuration de la range de raise over limp de la BB pour 2 raisons :

  • premièrement, certains joueurs polarisent leur range avec des mains très fortes et des mains très faibles. Les mains moyennes restant en check back. C’est la stratégie que nous utilisons.
  • d’autres, commes les fishs, ont plutôt une range linéaire, composée de mains très fortes et de mains moyennes.

Connaitre la nature (polarisée ou linéaire) de la range d’overlimp a des conséquences non négligables sur la structuration de notre range de limp push.

Face aux limp push, le field paye en général 14% à 19% de sa top range de raise over limp. Les fishs sont les joueurs ayant les ranges de call les plus larges.

Ces fréquences ne varient que très peu d’un joueur à un autre. Le field a du mal à s’adapter et a l’habitude de jouer les mêmes ranges. Ce qui nous amène à avoir moins de cas de figures à étudier.

 

Quel outil utiliser pour travailler ce spot ?

Je vous conseille Holdem Ressources Calculator. C’est un logiciel simple et efficace pour connaitre les adaptations nécessaires à réaliser.

Je vais faire mes démonstrations en m’appuyant sur ce logiciel.

Cette étude de limp SB v BB est basée sur les hypothèses suivantes :

  • Profondeur de stack : 25bb
  • Sizing du raise over limp de la BB : 3bb

Les cas où BB raise over limp à tapis ne sont pas étudier ici.

 

25bb – BB ROL 35% linéaire d’un fish et call le top 19 % face à notre limp push

Range de ROL 35% linéaire 3H BB v SB - sng jackpot

Range de ROL 35% linéaire 3H BB v SB – sng jackpot

Remarques :

  • Les fishs ont une range de raise over limp SB v BB linéaire. Cela affaiblit la range de check back uniquement composée de mains très faibles. Il sera pour eux plus difficile de jouer postflop également. Ils seront également beaucoup plus prévisibles qu’un reg. Leur range sera alors capée.

 

Notre adaptation :

Range de Limp Push 25bb SB v BB ROL 35% linéaire - sng jackpot

Range de Limp Push 25bb SB v BB ROL 35% linéaire – sng jackpot

Remarques :

  • On ne peut pas limp SB v BB puis push les mains premiums (QQ+).
  • On peut limp push les petits Ax
  • Les broadways sont limp call.

 

25bb – BB ROL 35% polarisé d’un reg et call le top 14 % face à notre limp push

Range de ROL 35% polarisé 3H BB v SB - sng jackpot

Range de ROL 35% polarisé 3H BB v SB – sng jackpot

Remarques :

  • Pourquoi les regs polarisent-ils leur range de raise over limp SB v BB ?
  • Cela permet de renforcer leur range de check back. Par la même occasion, leur range de limp est moins exploitable face aux raise over limp. Ils sont également moins lisibles postflop quand les joueurs décident de jouer postflop. Leur range n’est pas capée.

 

Notre adaptation :

Range de Limp Push 25bb SB v BB ROL 35% polarisé - sng jackpot

Range de Limp Push 25bb SB v BB ROL 35% polarisé – sng jackpot

Remarques :

  • Compte tenu que notre adversaire paye moins fréquemment nos limp push, nous pouvons inclure les Axo dans nos bluffs.
  • On notera aussi que nous pouvons payer avec une range plus étendue. C’est logique puisque vilain a des bluffs dans sa range.

 

25bb – BB ROL 45% linéaire d’un fish et call le top 19 % face à notre limp push

Range de ROL 45% linéaire 3H BB v SB - sng jackpot

Range de ROL 45% linéaire 3H BB v SB – sng jackpot

 

Notre adaptation :

Range de Limp Push 25bb SB v BB 45% ROL linéaire - sng jackpot

Range de Limp Push 25bb SB v BB 45% ROL linéaire – sng jackpot

Remarques :

  • Il peut être intéressant de limp SB v BB puis call des mains comme A5o avec des petits kickers pour induire en erreur les joueurs agressifs qui pensent que nous n’avons pas de Ax en limp. Sur un board Axx nous avons beaucoup de cote implicite. Vilain va vouloir nous bluffer turn et river pensant que nous sommes capés et nous pourrons le prendre la main dans le sac.

 

25bb – BB ROL 45% polarisé d’un reg et call le top 14 % face à notre limp push

Range de ROL 45% polarisé 3H BB v SB - sng jackpot

Range de ROL 45% polarisé 3H BB v SB – sng jackpot

 

Notre adaptation :

Range de Limp Push 25bb SB v BB 45% ROL polarisé - sng jackpot

Range de Limp Push 25bb SB v BB 45% ROL polarisé – sng jackpot

Remarques :

  • En général, on ne limp push que les Ax, les pocket paires, les middle suited connectors et les Kx avec des petits kickers. Mais jamais les mains moyennes comme les broadways.
  • Contre les joueurs qui raise over limp à haute fréquence et trop polarisé, nous devons limp push pratiquement toutes les mains suitées.
  • Face à notre stratégie expoitante de limp push, vilain a deux options :
    • raise over limp moins fréquemment (plus en value). En général, c’est ce que le field préfère. Cela nous arrange puisque nous verrons alors plus de flop sans encombres.
    • ou bien raise over limp la même fréquence mais payer plus loose nos limp push.
  • En cas d’adaptation de la BB face à nos limp push exploitants, il faut prendre des notes et jouer en conséquence.

 

Comment connaitre les fréquences de raise over limp grâce au HUD Eagle ?

Voici le HUD Eagle d’un joueur très agressif face à un limp. Son taux de ROL général est de 48%.

HUD Eagle BB v SB 3H - joueur agressif - sng jackpot

HUD Eagle BB v SB 3H – joueur agressif – sng jackpot

On notera que :

  • son taux de raise over limp no all in (colonne de gauche) oscille entre 26% et 33%
  • son taux de raise over limp all in (colonne de droite) oscille entre 12% et 32%.

Comment connaître la force de sa range de raise over limp ?

On peut déjà voir qu’en général ce joueur raise puis fold 81% du temps. Ce qui signifie que seulement 19% de sa range de raise over limp no all in est forte ! C’est à dire que ce joueur ne raise qu’à 3bb que le top 5% à 7%. Tout le reste va se coucher face à un limp push.

Quelle stratégie devons-nous mettre en place ?

On peut déjà conclure que nous devrions limp push énormément en bluff. En s’appuyant sur l’étude précédente précédente (limp push face à 45% de ROL polarisé d’un reg), nous savons que nous allons limp push toutes les mains suités à l’exception des broadways et des suited connectors comme T9s ou 98s.

K5o, K5s, Q7s, 86s, 52s, A5o sont de bons candidants au limp push.

Mise en garde

Ne répétez pas systématiquement ce move 3 fois d’affilée. Votre adversaire va s’e rendre compte que vous l’exploitez. Alors gardez-le dans l’ignorance la plus totale. Si votre adversaire s’adapte, c’est trop tard, vous perdez tous les bénéfices de votre travail d’adaptation.

Exercices à faire chez vous à la maison

  • Filtrez les spots de limp SB vs BB 3 way

  • A l’aide du HUD Eagle, déterminez les fréquences de ROL no all in et ROL all in

  • A l’aide de Holdem Ressources Calculator, déterminez votre range de limp push, de limp call et de limp fold.

  • Exercez vous suivant différentes profondeurs de stack. Attention les ranges changent.

Quelle range de limp preflop jouer ?

Face aux joueurs agressifs (ROL > 35% et polarisé) :

  • c’est le cas de figure où vous devez limp push en bluff le plus souvent possible ! Exploitez votre adversaire mais pas trop. Ne réveillez pas ses soupçons.

Face aux joueurs agressifs (ROL >35% et linéaire) :

  • c’est le cas du fish qui raise beaucoup et qui va payer plus loose votre limp push. Surtout ne le bluffez pas sauf avec d’éventuels combos comme les Axo qui ont une médiocre jouabilité postflop.

Face aux joueurs passifs (ROL < 35%) :

  • profitez-en pour limper un maximum. Vous ne serez pas embêté preflop. Je vous conseille de joueur au moins 70% de votre range face à eux. Le but étant d’abandonner le moins possible votre blind. Pour vous rafraîchir la mémoire, lisez cet article qui vous explique combien il est couteux de lâcher trop souvent sa small blind.

Pour obtenir tout de suite la stratégie complète SB v BB en 3 way, je vous ai préparer 22 ranges avec tous les moves possibles : open raise, 4bet, limp, limp push, limp call.

La stratégie est découpée en 2 parties : une partie contre les fishs et une autre contre les regs.

Pour plus d’informations, cliquez sur l’image ci-dessous.

Hand Chart SB 3 Handed - SnG Jackpot

Move le plus gagnant en BB HU - sng jackpot

Je vais vous révéler l’une de mes découvertes : savez-vous qu’en Big Blind en Heads Up on gagne plus en ne faisant strictement rien ?

Curieux n’est-ce pas ? Et pourtant c’est bien la réalité. Le move le plus gagnant ne requiert strictement aucun effort de votre part !

Comment tout connaître du move gagnant en BB Heads Up ?

C’est dingue, j’ai beau comparé plusieurs profils de joueur et c’est toujours le même classement qui resurgit. Voici Tom et Jerry. Tom joue en 5€ et Jerry joue en 20€. Je sais c’est très original encore une fois. Allez, on reprend !

Tom et Jerry m’ont fait parvenir leurs courbes après avoir téléchargé le pack complet de courbes Cev par position. Voici les résultats ci-dessous.

HU BB - Chip EV par spot de Tom - sng jackpot

HU BB – Chip EV par spot de Tom – sng jackpot

HU BB - Chip EV par spot de Jerry - sng jackpot

HU BB – Chip EV par spot de Jerry – sng jackpot

J’ai alors calculé et classé la répartition de leur Chips EV pour chacun des moves :

HU BB - Comparatif des Chips EV par move entre Tom et Jerry - sng jackpot

HU BB – Comparatif des Chips EV par move entre Tom et Jerry – sng jackpot

Voici l’ordre des moves les plus rentables (dans l’ordre décroissant) :

  • Le Walk (quand la Small Blind Fold)
  • Le Raise over limp (ROL)
  • Le 3Bet
  • Le Call

Le moves qui seront toujours perdants sont (dans l’ordre décroissant) :

  • Le Check back
  • Le Fold

Surpris n’est ce pas ? Je vais vous expliquer pourquoi c’est ainsi et ce quelque soit le type de joueur ou le type de limite.

Et c’est la même chose pour tout le monde. On retrouve toujours le même classement des moves les plus rentables.

Le Walk grand gagnant et le Fold le grand perdant

Tom gagne 41.94 Chips EV en ne faisant rien ! C’est énorme. Jerry qui joue plus gagne en peu moins. Comment cela se fait ? Parce que Tom joue en petite limite et ses adversaires ne savent pas jouer en Heads Up. Oui, ils ne jouent que 50% à 70% de leurs mains en small blind ! Une aubaine pour Tom. Il se frotte les mains quand il voit la SB se coucher !

Pour Jerry, c’est un peu plus corsé : il croise plus d’adversaires coriaces en 20€. Ils jouent pas moins de 80% de leurs mains en position. Les offrandes de blinds se font donc plus rares.

Remarque : on voit tout de suite l’intérêt de jouer plus de 80% de ses mains en position. Ne lâcher pas trop vos blinds en SB ! C’est offrir trop de winrate à votre adversaire et vous faire un trou dans votre bankroll par la même occasion ! Pour éviter ce sacrilège, je vous conseille de lire mon article stratégique en Small Blind Heads Up.

Le Raise over limp est très rentable

C’est le move agressif hors de position qui rapporte le plus ! Devant le 3Bet ! Et qui l’eût cru ? Dans notre imaginaire collectif, on pense beaucoup plus au 3bet ceci, le 3bet cela… Attendez ! Et le raise face aux limp dans l’histoire ?

On se rend bien compte que le field limp très majoritairement ses plus mauvaises mains. Et il faut en profiter ! N’hésitez pas à relancer les limpeurs. C’est très bénéfique. Je conseille d’avoir au minimum 30% de ROL globalement. En dessous de cette fréquence, vous ne profitez pas assez de ce move juteux.

Remarque : Jerry gagne moins que Tom. C’est normal, les joueurs en 20€ équilibrent plus leurs ranges de limp en incorporant des mains fortes. Ceci pour éviter de se faire exploiter (ils sont au déjà au courant les filous).

Le 3Bet meilleur que le Call

On 3Bet souvent en value sur ce format et pour cause. Les ranges d’open raise sont majoritairement composées du top range. Donc c’est en toute logique que l’on y gagne moins qu’en relançant les limps.

Si on hésite entre un 3Bet et un Call, le 3bet sera toujours plus rentable généralement. Grâce au 3Bet, vous vous affranchissez de donner un avantage net à votre adversaire postflop.

La règle d’or : s’il est question de 3bet en bluff, au plus vilain est bon postflop au plus nous devrions 3Bet. Au moins vilain est bon postflop, au plus nous devrions call.

Le Chips EV du Call devrait toujours être positif. Si ce n’est pas le cas, alors c’est qu’il y a un problème ! Je peux vous aider à comprendre pourquoi en me demandant un leakfind gratuit d’une heure. D’ailleurs, avec son Chips EV sur le Call à zéro, Tom aurait besoin de mon aide a priori…

Perdre le moins possible dans les pots limpés

On en vient maintenant aux spots qui nous font perdre. Ils seront toujours perdants quoi qu’il arrive. Le but est donc de perdre le moins possible !

Le check preflop est perdant. Mais que devrions-nous faire pour éviter de perdre trop ?

Déjà, il faudrait raise plus souvent les limps ! On vient de le voir, le ROL est un immense gain d’argent ! Si le raise n’est pas possible, alors évitez de coucher bottom paire au flop face à un bet de taille raisonnable. Défendez aussi vos overcards au flop. Le but étant de ne pas coucher plus de 50% de vos mains au flop.

Autre chose : quand votre adversaire n’a pas misé au flop, miser au moins une fois sur deux est très bénéfique. N’hésitez pas à beaucoup bluffer vos tirages ! Vos adversaires ont des ranges capées en limp et ne pourront pas supporter votre agressivité turn et river.

Ne foldez pas trop !

Et oui, on en vient au fold contre un open raise. C’est le gouffre du heads up. Trop coucher vos mains peut avoir pour conséquence d’anéantir vos efforts durement mérités en ROL, en 3bet et en Call !

Coucher plus de 30% de ses mains hors de position représente une perte irrécupérable ! Vous pensez que 43s est trop mauvais pour être payé ? Détrompez-vous, vous serez certainement perdant avec cette main et on ne peut rien n’y faire mais vous perdez moins de 1bb en moyenne (soit le coût du fold).

Pensez bien que une main non défendue, aurait pu vous faire moins perdre en la payant qu’en la couchant ! Pensez y !

En conclusion :

  • Jouer contre un nit est un cadeau du ciel
  • Il faut raise les limps le plus souvent possible
  • Si vous hésitez entre 3bet et call, préférez le 3bet
  • Essayez de perdre le moins possible quand vous checkez preflop
  • Ne soyez pas une passoire hors de position, défendez au moins 70% de vos mains

Et pour vous ? Etes-vous certain de ne pas avoir de failles ?

Comme Tom et Jerry, vérifiez dès maintenant votre niveau en Big Blind Heads Up grâce à ce pack complet téléchargeable en cliquant sur l’image ci-dessous.

Posez vos questions dans les commentaires pour que je puisse vous donner mon avis sur la santé de votre jeu.

Pack complet courbes EV par position - sng jackpot

 

Salut à tous ! Aujourd’hui je vais faire une vidéo de démonstration. En fait, on va parler de fold équité dans les pots limpés. Ce qu’on cherche à savoir ici, c’est de connaitre la fold équité sur les différents flops. Ici je vais vous montrer, au travers d’exemples, quels taux de fold équité (FE)  on peut obtenir quand on limp Cbet complètement en pur bluff.

Comment étudier sa fold équité au flop dans les pots limpés ?

Donc c’est parti !

Je vous ai mis une range de check back preflop standard : en fait j’ai considéré que vilain raise over limp (ROL) 29% du temps. C’est plutôt une range qui correspond à celle des fishs et des joueurs médiocres. Donc comme on peut le voir ici, vilain ROL A7o+ et A2s en push ou en sizé. J’ai bien sur enlevé de la range de check back preflop les pocket paires et les broadways et quelques combos de 8x.

Alors le but est d’étudier une cinquantaine de flops. On ne va pas faire compliqué. Le but c’est de comprendre sur quel board on a de la fold équité pure. Pour un petit rappel, dans les pots limpés au flop on a 2 big blinds. Quand on mise mi pot en pur bluff, il suffit que notre bluff passe au moins une fois sur 3 pour qu’il soit rentable. C’est pour ça que j’ai écris « Cbet mi pot en pur bluff si FE > 33% ». Le but est de trouver sur quel board on a plus de 33% de fold équité.

Donc on va tout de suite faire l’exercice. Je vous conseille de le faire à la maison parce que ça va vous permettre de mieux comprendre ce qui se passe derrière.

Sur le flop KTT dans un pot limpé on devrait cbet en bluff 100% du temps parce qu’on a énormément de fold équité. Ici on devine assez facilement que si je mets le board KTT dans Flopzilla on retrouvera le même résultat.

Quand je dis « Air » j’entends par là,  la range qui ne contient ni top paire, ni A high. En effet, je pense que les vilains vont au moins call ces mains là au moins une fois au flop. Je vais aussi enlever les gutshots (GS) qui sont défendus, en général, au flop. Du coup on se retrouve avec 23.3% de mains qui seront défendues donc ici ça nous fait une fold équité de 100-23.3 soit 76.7%. Ici, je rappelle que vilain défend A high, les GS et les top paires et mieux. On a vraiment une fold équité énorme. C’était juste pour vous faire la démonstration que sur les flops secs on peu Cbet en pur bluff.

Maintenant je vais prendre un board un peu plus drawy comme sur KQ2. Ici on a 39.1% de mains que vilain va défendre et donc si je fais : 100-39.1%, on obtient 60.9% de fold équité pure. On est encore une fois très haut dans le pourcentage de fold équité.

Maintenant je vais prendre un board un peu plus drawy comme K63 par exemple. Sur ce flop, j’obtiens 49.6% de mains défendues. Donc là ça commence déjà à faire. On a 50,4% de fold équité. On baisse déjà en terme de fold équité. Ca s’explique parce que vilain a, dans sa range de check back preflop, beaucoup de 6x et de 3x. Contrairement à un board KTT, vilain n’a quasiment pas de Kx ni de Tx. Ici, sur KQ2, on avait un peu moins de FE parce que vilain avait des 2x dans sa range. Donc sur K63, forcément, il va y avoir tous les 3x sauf A3 et beaucoup de 6x qui vont call notre Cbet en bluff. C’est pour ça que la fold équité baisse.

Je ne vais pas refaire la manip pour tous les flops mais je vais prendre A42 rainbow. On obtient seulement 38.8% de fold équité. On pourrait se dire que c’est un board A high et je peux cbet en bluff tout le temps. oui mais là on n’a que 38.8% de fold équité directe. Parce qu’on a beaucoup de GS avec tous les 5x et mes 3x. Il aussi beaucoup de 4x et de 2x. On va forcément avoir moins de FE.

Je vous invite vraiment à faire ce travail chez vous à la maison. Mais pour ma part, j’ai déjà fait tout le travail à la maison.

Quels sont donc les pires boards pour Cbet en bluff dans un pot limpé ?

On se rend compte que tous les boards qui contiennent beaucoup de GS et de cartes basses comme 643, 865, 874, 432, 523, T76, etc. sont très connectés. Avec seulement un ou deux gaps, ce sont des flops qui sont très mauvais pour Cbet en bluff. Avec moins de 20% de fold équité !

Pour 975, il y a aussi beaucoup de draws et des 3ème paires sans oublié des middle paires. Donc c’est très mauvais pour Cbet en bluff. On ne peut pas non plus beaucoup bluffer sur QT9, QJT, 962, T64 ou 953. Ca devient encore un peu trop border line !

Dès qu’on a beaucoup moins de GS, on commence à avoir de la fold équité. Les flops J82, Q42, T52, Q73, 932 et 732 sont de très bons exemples.

Il y a des boards plus intéressants encore.  On monte d’un cran avec les boards doublés comme 677, 544. C’est assez intéressant de voir qu’on a beaucoup de fold équité.

Sur A93, il n’y a plus de GS mais il reste encore des K high, beaucoup de 3x, un peu moins de 8x maus beaucoup moins de Ax. Donc finalement on a plus de fold équité comme sur Q83 ou K63. Avec ces boards, on rentre dans la catégorie des flops qui n’ont pas de GS. Juste K high, A high et des paires moyennes ou faibles. C’est tout. 

Et voici les boards avec une fold équité énorme comme 233 ou J88. On voit encore des boards doublés. Sans oublié des flops avec deux cartes hautes et une carte basse comme AQ5, KJ4, KQ2, AJ6, AK3, A66 et KK7.

Pour résumer

  • On a plus de fold équité sur les boards avec deux cartes hautes et une carte basse. Ce sont des boards très secs où il n’y a pas de straight draw ni de gutshot.
  • Ensuite on a moins de fold équité sur des boards avec 2 cartes moyennes et une carte haute, du style K97 ou KT8.
  • On va aussi peu Cbet en bluff sur des boards avec une carte haute et deux cartes basses. A faire avec parcimonie.
  • Enfin, les boards bas et connectés sont les pires pour Cbet en bluff.

Je répète que cette étude est faite sur des boards rainbow mais on peut faire le même exercice sur les boards avec des flush draw (bicolores) et les boards monocolores.

J’espère que ça vous a un peu éclairé. Si vous voulez aller plus loin dans une prochaine vidéo, dites mois le. Si ça vous a inspiré et que vous voulez le refaire à la maison, faites le.

On peut aussi ajouter différentes catégories pour aller plus loin en ajoutant une colonne contenant toutes les top paires et plus. Par exemple, une colonne Top paire +. C’est en général la partie de la range qui va payer un 3 barrel. Ça vous permettra de savoir à quelle fréquence votre adversaire payera un 3 barrel dans les pots limpés en heads up.

J’espère que vous avez dorénavant une vision un peu plus claire des boards sur lesquels il faut Cbet en bluff.

Si vous voulez aller plus loin avec ce type d’exercice, on pourra travailler ensemble sans problèmes et je vous retrouve bientôt pour une prochaine vidéo technique !

Pour aller plus loin

Découvre mes 19 secrets pour devenir gagnant sur le format le plus rentable du moment : les sng jackpot.

Donkbet BB vs BU 3 way - sng jackpot

Le donkbet : la faute aux ranges preflop

Le jeu de BB contre BU en 3 way est très différent des autres spots. On ne peut pas jouer la même stratégie BB contre SB en heads up parce que les ranges de l’attaquant sont différentes :

  • la range de BU 3 way n’est pas polarisée mais plutôt mergée, c’est à dire orientée « value » ;
  • par conséquent les flops Txx, Jxx, Qxx, Kxx et Axx sont très favorables au bouton ;
  • les boards 9xx et moins favorisent plutôt la range de BB.

Nous allons donc étudier un flop pour donkbet.

  • Range de call de BB (43,4% de call)
Range BB call - sng jackpot

Range BB call – sng jackpot

  • Range d’open rase de BU (35,4% d’open raise)
Range BU OR - sng jackpot

Range BU OR – sng jackpot

 

Un flop typique pour donkbet : 764 rainbow

Sur ce type de board, BB a globalement environ 50% d’équité face au bouton. Ceci démontre l’importance de bien jouer ces boards bas.

Notre stratégie va se baser sur le donkbet pour plusieurs raisons :

  • le board impacte très peu la range du bouton qui est esssentiellement composée de Tx + ;
  • le field ne sait pas jouer contre les donkbets au bouton. Ils se couchent trop souvent ou ne raisent que trop peu. Ce qui nous permet de bluffer très fréquemment ;
  • la range de raise du bouton est capée parce qu’elle est limitée à top paire ;
  • la range du bouton est clairement définie : il n’a jamais de double paire et mieux. Sa range est capée à top paire avec énormément d’overcard (64,4%). Ce qui nous donne de la fold équité turn et river car contrairement à vilain, nous avons des double paires et mieux.
  • au cas où l’on se fait raise, on sait que nous avons affaire à top paire ou over paire. Ce qui nous amène à donkbet / fold sans prise de tête ni regret.

D’ordre général, je ne donkbeterais pas 6x et 4x. On devrait plutôt donkbet pour deux choses :

  • payer un raise all-in ;
  • ou bien bluffer (pour folder sans regret face à un raise all-in).

Il serait très inconfortable de donkbet un tirage quinte. Au cas où l’on se fait raise all in, on ne peut pas payer, faute d’équité.

Il est préférable de donkbet le bas de notre range de call. Je pense que le donkbet génére plus d’EV que le check call dans ce cas.

Voici, soulignés en vert, les combos que je donkbeterais sur ce flop 764 rainbow :

764 rainbow BB donkbet - sng jackpot

764 rainbow BB donkbet – sng jackpot

 

Le sizing du donkbet en bluff devra être compris entre 2/3 pot et 3/4 pot pour générer suffisamment de fold équité dès le flop. On veut éviter que vilain nous float avec ses overcards (et c’est ce qu’il devrait pourtant faire). Mais comme je l’ai dit auparavant, le field overfold face aux donkbets.

En réalité, miser ces sizings est très inconfortable pour le bouton. Il ne peut pas raise en bluff car cela va lui faire trop cher à investir par rapport au pot.

Imaginons un pot au flop de 4,5bb, nous donkbetons à 3bb. Si vilvain veut raise en bluff, il devrait le faire à 7,5bb au minimum. C’est très inconfortable avec un stack de 17bb. Cela l’obligerait à engager la moitié de son tapis. Il est donc « commited ».

Le sizing en value sera compris entre 1/2 pot et 2/3 pot. Le but étant de se faire payer le plus souvent possible par la range que nous dominons. Les meilleurs combos de donkbet en value sont ceux qui ne bloquent pas la range de flat du bouton. Par exemple, 64s ou 85s sont très bons. En revanche, A7 l’est beaucoup moins. Ceci dit, on devra tout de même donkbet A7 face aux joueurs très passifs au flop qui ne Cbet que trop peu. L’avantage étant d’empêcher vilain de se donner une turn gratuite réalisant ainsi l’équité de ses overcards.

Contre quel profil, le donkbet est-il le plus profitable ?

Face aux joueurs qui ont un VPIP bas au bouton (35% et moins). En effet, ils auront beaucoup moins de cartes basses et leur impact au flop sera moindre.

Contre quels profils devriont nous donkbet en value ?

  • face aux joueurs passifs pour éviter qu’il check back et qu’il se donne une turn gratuite ;
  • face aux joueurs qui call beaucoup les donkbet (voir stat sur le HUD Eagle).

Quand devrions-nous limiter le donkbet ?

Face aux vilains très agressif avec un taux de Cbet très haut (70% et plus). Le check raise devient alors plus rentable aussi bien en bluff qu’en value.

Vilain paye notre donkbet au flop… Que faire turn et river ?

Il faudra continuer à barrel sur les turn et river qui n’impactent pas la range du bouton : T, J, Q, K, et A. Que l’on est complété ou pas notre main, la range de vilain est tellement capée qu’il sera obligé de se coucher tôt ou tard.

De toute façon, le bouton va très souvent check back turn dans le cas où on ne miserait pas. Ceci est dû aux nombreuses overcards qui, malgré une turn haute, vont vouloir chercher le showdown. Ce qui nous laisse une nouvelle opportunité de bluffer à la river.

 

Sans une stratégie preflop en béton, pas la peine d’essayer…

Bien jouer au flop passe d’abord par une stratégie carrée et solide. C’est pourquoi je te propose une stratégie complète applicable immédiatement. il suffit de suivre les indications et de les appliquer.

Cette stratégie est disponible en cliquant sur l’image ci-dessous.

Hand Chart BB 3 Way - SnG Jackpot

Pourquoi est tu perdant SB 3 way - sng jackpot

Pourquoi est tu perdant SB 3 way – sng jackpot

Small Blind 3 way : trop de joueurs perdants et … perdus

Salut mon ami !

La position de Small Blind en 3 way est vraiment redoutée des joueurs. Pourquoi ? Parce que c’est la position la plus inconfortable qui soit ! Pris en sandwich entre le bouton et la big blind, il y a de quoi s’en inquiéter. D’autant plus que l’on a miser obligatoirement une demi blind. Bonjour la saignée.

Mais est-ce qu’il est possible de stopper l’hémorragie ? Peut-on vraiment être gagnant à cette position ?

La réponse est oui ! Et je vais tout de suite de montrer pourquoi et comment.

Ce tutoriel est complètement reproductible chez toi en utilisant les outils présentés au fur et à mesur de l’article.

Etape 1 : savoir où tu en es

La première étape consiste à connaitre le Chip EV en small blind 3 way. Pour cela tu peux avoir mon outil gratuit téléchargeable ici.

Une fois installé, il suffira de diviser le nombre de Chip EV par le nombre de tournois.

Pour l’exemple, on va comparer deux profils de joueurs :

  • Tic est un bon Reg de sa limite ;
  • Tac est joueur qui a débuté il y a quelques mois.

Voici leurs courbes par position : Tic arrive à générer 2 Chip EV/tournoi et Tac perd 5 Chip EV/tournoi.

5 courbes Chip EV par position Tic - sng jackpot

5 courbes Chip EV par position Tic – sng jackpot

5 courbes Chip EV par position Tac - sng jackpot

5 courbes Chip EV par position Tac – sng jackpot

Etape 2 : connaitre ton Chip EV par move en Small Blind

Es-tu toi aussi perdant à cette position comme c’est le cas pour Tac ? Pas de panique, nous allons comprendre pourquoi !

Tac est un joueur débutant, il n’a pas vraiment encore appris à bien jouer à cette position.

Avec l’aide du pack complet de courbes que je lui avais fourni (téléchargeable ici), voici ce qu’il a pu observer.

SB 3 way Tac - sng jackpot

SB 3 way Tac – sng jackpot

Si on compare ses courbes avec celles de Tic :

SB 3 way Tic - sng jackpot

SB 3 way Tic – sng jackpot

On remarque une certaine différence :

Comparatif Chip EV par position - sng jackpot

Comparatif Chip EV par position – sng jackpot

Petites explications des abréviations :

  • OR : Open Raise
  • OS : Open Shove
  • 3B : 3Bet
  • ROL : Raise Over Limp
  • Open Limp : 1er à limper (bouton a foldé)
  • Over Limp : Limper après un limp du bouton

Analyse :

  • Tac perd beaucoup de jetons quand il ne défend pas sa Small Blind. Il y a beaucoup d’écart.
  • Tac a gagné beaucoup plus que Tic dans les pots Raise Over Limp.
  • Autrement, on ne remarque pas de gros écarts sur les autres moves.

Etape 3 : Savoir pourquoi tu es perdant

Maintenant que nous avons le découpage du Chip EV global par moves, nous allons étudier la stratégie employée par chacun d’entre eux.

Au travers de mon HUD Eagle (téléchargeable ici), Tic a proposé à Tac de comparer sa stratégie.

Voici ce que l’on peut comparer au niveau de la Small Blind contre le Bouton :

SB v BU 3 way Tic - sng jackpot

SB v BU 3 way Tic – sng jackpot

SB v BU 3 way Tac - sng jackpot

SB v BU 3 way Tac – sng jackpot

On remarque que Tic défend plus souvent sa Small Blind que Tac :

  • Moins de Fold to Open Raise (74% contre 82%)
  • Plus de 3Bet (18% contre 13%)
  • Plus d’Over Limp (43% contre 18%)
  • Plus de Raise Over Limp (19% contre 16%)

Voic ce que l’on peut constater au niveau de la Small Blind contre la Big Blind :

SB v BB 3 way Tic - sng jackpot

SB v BB 3 way Tic – sng jackpot

SB v BB 3 way Tac - sng jackpot

SB v BB 3 way Tac – sng jackpot

On remarque également que Tic défend plus sa Small Blind :

  • Plus de VPIP (80% contre 40%)
  • Plus d’Open Raise (22% contre 14%)
  • Plus d’Open Shove (23% contre 15%)
  • Plus d’Open Limp (35% contre 12%)

Conclusion sur la stratégie en Small Blind en 3 way

Il est difficile d’être gagnant en Small Blind 3 way si on abandonne trop souvent sa demi-blind.

Je pense qu’il ne faudrait pas fold plus de 75% du temps contre un Open Raise du Bouton.

En ce qui concerne la stratégie contre les limps du bouton, il est bon de Raise au moins 20% du temps. Quoi qu’il en soit, on y gagne tellement plus à être agressif.

Quand on est en tête à tête avec la Big Blind, il faut jouer au moins 70% du temps ses mains. On le voit bien ici : trop abandonner coute cher sur le long terme.

N’hésite pas non à 3bet ! C’est très rentable. Je dirais que 3Bet 20% du temps me semble être une très bonne chose. Il en va de même pour les Raise Over Limp.

A toi de jouer !

Si tu as envie de faire un diagnostic de ta stratégie sans plus attendre, il te suffit de reproduire ce tutoriel pas à pas :

  1. Savoir si tu es perdant en Small Blind 3 way (télécharger les courbes ici)
  2. Trouver les moves qui te coutent le plus de jetons (courbes disponibles sur ce lien)
  3. Savoir si ta stratégie est correcte (avec mon HUD Eagle, en cliquant ici, ça fera l’affaire)
  4. Comparer les courbes et les stats de ton HUD (en te servant de cet article)
  5. Corriger ta stratégie en Small Blind 3 way (avec les hand chart disponibles en bas de cette page)
  6. Revoir tes mains en Small Blind 3 way avec des filtres tous préparés : ça se passe par là.

Et toi tu en es où ? Est-ce que cette méthode marche aussi pour toi ?

Mets moi en commentaires tes découvertes sur ta stratégie, je pourrai t’aider si besoin.

Retrouve ma stratégie complète en Small Blind 3 Way

Il te suffit de cliquer sur l’image juste en dessous.

Hand Chart SB 3 Handed - SnG Jackpot

Move le plus rentable au bouton en 3 way sng jackpot

Move le plus rentable au bouton en 3 way sng jackpot

Vous avez été des centaines à télécharger mon bonus « 5 courbes chip EV par position » et je vous en remercie. Cela m’a permis de confirmer mon constat : il y a encore beaucoup d’informations à révéler au sujet des sng jackpot et aujourd’hui je vais tenter de vous faire part de l’une de mes dernières trouvailles.

La nouveauté : des courbes chip EV par spot !

En effet, je suis allé plus loin encore ! J’ai pu programmer les courbes chip EV non seulement par position mais aussi par spot ! Ce qui va nous permettre de trouver les spots les plus rentables sans efforts et rapidement.

En plus d’avoir l’avantage d’être visuel, ces nouvelles courbes permettent de comparer des tendances dans son propre jeu avec tous les types de spots. 3Bet, Open Raise, Limp… Tout est scanné !

Pour l’exemple, nous allons comparer ensemble deux profils de joueurs : Didier et Marcel ! Tous les deux jouent en micro limite sur des parties à 5€.

Alors, oui, je sais : « les échantillons de volume sont petits pour en conclure quoi que ce soit » vous allez me dire. Vous n’avez pas tord mais laissez moi vous dire que malgré tout, on peut déjà avoir des pistes très intéressantes pour améliorer son jeu ! Et puis, ce n’est qu’un exemple.

Souvenir, souvenir : les courbes chip EV par position

Commençons par établir un comparatif global :

Chip ev par position de Didier en sng jackpot

Chip ev par position de Didier en sng jackpot

Chip ev par position de Marcel en sng jackpot

Chip ev par position de Marcel en sng jackpot

Comparatif chip ev joueurs sng jackpot

Comparatif des chip ev par position de Didier, Marcel et un top reg en sng jackpot

Jusqu’à maintenant, on s’arrêtait là. Se contentant de savoir quelle position travailler. Par exemple, si on prend comme référence les valeurs de chip EV d’un top reg :

  • Marcel doit travailler son jeu au bouton en 3 way, en SB 3 way, en BB 3 way et en HU BB.
  • Didier, lui, devrait se concentrer sur la SB en 3 way et le SB en HU.

Bouton 3 way : la clé, c’est d’être agressif preflop

C’est le conseil qu’a donné Didier à son ami Marcel. En effet : si on compare leurs HUD respectifs, les stats et les courbes parlent d’elles mêmes.

3H BU - Chip ev par position de Marcel en sng jackpot

3H BU – Chip ev par position de Marcel en sng jackpot

3H BU - Chip ev par position de Didier en sng jackpot

3H BU – Chip ev par position de Didier en sng jackpot

Ce qui s’est passé est assez simple à comprendre : Didier a compris qu’un VPIP haut couplé à un taux d’ouverture conséquent (en open raise et en open shove) donne de meilleurs résultats qu’en restant plus passif.

D’ailleurs cela se voit clairement sur le HUD Eagle de Didier ci-dessous : son taux de VPIP est très élevé mais tant qu’il reste en micro-limit cela reste encore jouable tant le field est passif au niveau des 3Bet. On notera aussi l’absence de limp. Didier exploite clairement sa limite.

HUD eagle en 3H BU - Didier sng jackpot

HUD eagle en 3H BU – Didier sng jackpot

Le HUD de Marcel démontre clairement qu’avec un VPIP inférieur à 40%, il n’obtient pas de si bons résultats.

HUD en 3H BU - Marcel en sng jackpot

HUD en 3H BU – Marcel en sng jackpot

Bouton 3 way : le but, c’est de voler les blinds

Et ça se voit sur les nouvelles courbes de chip EV ! L’agressivité de Didier preflop est payante sur le long terme (voir la courbe OR No Blinds). C’est d’ailleurs le vol de blinds qui rapporte près de 50% des jetons au bouton en 3 way !

On remarque aussi que lorsque l’on se trouve face à de la résistance dans les blinds, c’est contre la BB que l’on gagne le plus de jetons (voir la courbe OR vs BB). Ce spot rapporte 25% des jetons au bouton 3 way.

Enfin, on retrouve en dernière position les spots où on joue contre SB uniquement et SB + BB en même temps. A eux deux, ils rapportent les 25% restants des jetons quand on open raise (sizé ou push).

Comparatif chip ev joueurs sng jackpot - 3 way bouton open raise

Comparatif chip ev joueurs sng jackpot – 3 way bouton open raise

3H BU OR - Chip ev par position de Didier en sng jackpot

3H BU OR – Chip ev par position de Didier en sng jackpot

3H BU OR - Chip ev par position de Marcel en sng jackpot

3H BU OR – Chip ev par position de Marcel en sng jackpot

Bouton 3 way : le limp en dernier recours

Le constat est sans appel : le limp ne génère que très peu de chip EV au bouton 3 way. Grace aux nouvelles courbes, les deux joueurs ont pu le constater par eux mêmes et c’est pour cela qu’ils ne l’utilisent que dans deux cas précis :

  • quand l’open raise est moins rentable que le limp : c’est le cas où les blinds sont tellement agressives qu’il est bon de passer en limp, les mains qui vont folder face à un 3Bet trop fréquent.
  • le limp est meilleur que le fold : le fold ne rapporte rien mais ne fait rien perdre non plus (nous n’avons pas posté de blind obligatoire). Cependant, le limp est légèrement plus rentable que rien du tout. Donc, plutôt que de folder le bas de notre range, autant le limper en dernier recours juste pour grapiller des jetons en plus.

Inutile de préciser que le limp ne génère que moins de 10% du chip EV généré au bouton 3 way devant l’écrasant open raise ou open shove. Bon allez, je mets les courbes quand même 🙂

3H BU Limp - Chip ev par position de Marcel en sng jackpot

3H BU Limp – Chip ev par position de Marcel en sng jackpot

3H BU Limp - Chip ev par position de Didier en sng jackpot

3H BU Limp – Chip ev par position de Didier en sng jackpot

Et vous, où en êtes vous ?

Profitez-vous suffisamment de l’open raise au bouton 3 way ?

Etes vous sûr d’être rentable dans vos spots de limp ?

Vous pouvez, vous aussi, avoir le chip EV de tous vos moves et pour toutes les positions dans ce pack complet que je viens tout juste de créer.

Vous retrouverez les courbes que je viens d’utiliser ainsi que les dizaines d’autres en cliquant sur l’image juste en dessous.

Pack complet courbes EV par position - sng jackpot

Stratégie SB HU preflop sng jaqkpot

Quelle stratégie Heads Up faut-il adopter en sng jackpot ?

Salut et bienvenue à toi dans ce nouvel article consacré à la stratégie preflop small blind en heads up pour le format des sit and go jackpot.

Généralités sur la stratégie SB HU preflop :

  • En HU notre but est de voler les blinds

  • VPIP optimal > 80%

  • Si vilain défend moins d’une fois sur deux alors on peut open raise anytwo (en théorie)

  • En général, le field ne 3B pas assez et ne défend pas suffisamment face aux open raise

  • Nous allons donc profiter de ce leak et concentrer notre stratégie en position sur de l’open raise

  • Contre les joueurs réguliers, nous avons une stratégie mixte entre l’open raise et le limp

  • Contre les fishs nous allons open raise le top range et limp le bottom range (d’ailleurs on ne craint pas grand-chose quand on limp parce qu’ils ne raise over limp que très peu)

Stratégie deep stack vs fishs (> 16bb) :

Maintenant je vais t’expliquer comment sont construites les ranges preflop en small blind. La stratégie est très exploitante et très agressive. Il n’y a aucune raison de ne pas abuser de l’open raise face à un field qui fold de beaucoup. On va donc s’orienter vers une stratégie qui open raise beaucoup puisque comme je l’ai dit précédemment le but est de voler les blinds.

Contre un joueur récréatif il faut vraiment jouer de manière exploitante et ensuite s’adapter s’il change de stratégie au cours du heads up.

On va donc limper la bottom range puisqu’en général, un fish raise over limp très peu. Simple n’est-ce pas ?

On va alors open shove les petites pocket paire parce qu’elles sont trop mauvaises pour être open raise et jouées postflop. On ne peut pas non plus les limp pour trap puisque la metagame fait que ça ne raise over limp que très peu. Du coup on ne pourra que très rarement les limp shove.

Concernant l’open raise face à un 3Bet all–in, il est inutile de défendre trop parce que non seulement les vilains ont l’habitude de 3Bet très peu avec une range très forte, mais aussi parce qu’on a un edge futur sur notre adversaire. On part du principe que l’on est meilleur que le field global donc il est inutile de prendre de la variance dans des coûts à expected value (EV) marginale.

Stratégie deep stack vs regs (> 16bb) :

Concernant la range preflop contre un reg ou contre un joueur correct, notre stratégie change. On devra opter pour une range plus équilibrée.

Ici, j’ai mis des combos de AsX en limp tout simplement pour protéger ma range de limp. En effet, quand je limp, ma range perçue ne contient pas de AsX à cette profondeur de stack. Ce qui me donne de la cote implicite postflop : par exemple sur un board AXX, si je 3 barrel vilain risque de me hero call pensant alors que ma range est capée.

Concernant les AsX avec un kicker moyen comme A8s, on peut payer un 3Bet no all–in, ce qui va nous aider à renforcer la range d’open raise – call : en effet on a beaucoup d’open raise fold ou d’open raise 4Bet mais trop peu d’open raise – call. Ce qui est bien, c’est que ce sont des combos qui dominent les combos d’AsX moins bien kickés de vilain comme A4 par exemple. En effet, le reg moyen ne va pas 3Bet avec A4.

Face à un joueur régulier on se doit de renforcer notre range de limp. Du coup j’ai choisi d’intégrer des mains comme ATs. Cela permet d’être moins exploitable face aux raise over limp shove. De plus ce sont des combos qui ne bloquent pas la range de raise over limp en bluff comme 76s par exemple. Cela ne bloque pas non plus, la range de raise over limp en value avec les broadways comme KQs.

L’autre avantage est qu’on domine la range de check back preflop de vilain composée de T8s par exemple.

Pourquoi allons-nous limp call un raise over limp shove avec QJs ou bien JTs ? Parce qu’un joueur sérieux a dans sa range de raise over limp shove des AsX avec de petits kickers mais aussi des pocket paires. QJs peut parfaitement payer face à cette range même avec 20 big blinds.

Pour les combos du type J8s ou bien J9s, il suffit de faire une stratégie mixte : par exemple on peut limp J9s 70 % du temps et l’open raise 30 % du temps.

Stratégie middle stack (16-12bb) :

Dans cette phase du heads up, nous allons continuer à exploiter les leaks du field général.

Mais parlons maintenant de l’évolution des ranges en fonction du stack effectif. Au plus le stack effectif est petit, au plus la fréquence d’open raise va diminuer ce qui implique plus de limp. Par conséquent, la range de limp va comporter des combos forts pour se protéger face à une éventuelle stratégie exploitante de notre adversaire.

En ce qui concerne les combos comme A8s, on pourra désormais les open raise – call plus souvent face aux 3Bet shove grâce à la meilleure cote pour payer. En effet avec des stacks plus réduits les vilains ont l’habitude de 3Bet shove avec des as mal kickés. Il est aussi intéressant de placer des A8s en limp face à un adversaire qui n’hésitera pas à raise over limp shove avec A2s par exemple.

Il est aussi intéressant de limper QQ quand les stacks se réduisent car ça ne bloque pas les AsX et les KX de la range de raise over limp de notre adversaire.

En général, le field ne 3Bet pas suffisamment. Ce qui nous permet de maintenir un taux de VPIP constant malgré le fait que le stack effectif diminue.

Avec moins de 13 big blinds, face à un joueur régulier nous allons open shove plus de suited connectors car ces combos ont moins d’expected value postflop que face à un joueur récréatif. Concernant les combos comme ATo ou A9o ils ont pour rôle de protéger notre range d’open shove. L’avantage est qu’ils ne bloquent pas les combos de call de vilain comme KQs par exemple. On va aussi réduire notre fréquence d’open raise contre les joueurs réguliers qui savent s’adapter en augmentant leur fréquence de 3Bet. Étant donné que notre range de limp est plus étendu, nous devons la protéger avec des combos d’AsX.

Avec moins de 13 big blinds, face à un fish, j’ai choisi d’open shove plus de AsX, étant donné qu’ils sont capables de payer plus loose que les joueurs sérieux avec des combos dominés comme KX, QXs, etc. Mais ce n’est pas une obligation, car souvenons-nous que notre edge se trouve postflop donc le push ne devrait être que le dernier recours.

Stratégie short stack (12bb et moins) :

J’ai constaté que les joueurs réguliers ne payent pas suffisamment les open shove donc on va plutôt avoir tendance à open shove plus souvent face eux que face aux joueurs récréatifs bourrés de leaks. Attention toutefois : il peut y avoir des joueurs réguliers avec des leaks à exploiter postflop. Dans ce cas, il faudra limiter les open shove et jouer autant que possible postflop. Il est plus facile de suivre une table de call face à un open shove que de jouer un pot hors de position postflop. Gardons en mémoire que l’open shove doit rester le dernier recours d’un heads up !

La stratégie de Nash ne vaut seulement qu’à partir de 6 à 8 Big Blind (sauf contre un joueur nit et passif). Petit rappel : on ne va pas jouer à 100 % Nash avec moins de 8 Big Blind. Par exemple on va limper les premiums plutôt que de les open shove puisque je rappelle que la metagame folde trop souvent face aux open shove et que vilain fera plus d’erreurs postflop dans les pots limpés.

L’importance du game flow et de l’historique court !

Il faut prendre en compte le game flow :

  • quand vilain 3Bet 2 ou 3 fois d’affilée alors il faut renforcer la range d’open raise pour payer. Il faut alors open raise avec moins de mains faibles (en ponctionnant des mains de limp trap pour les passer en open raise par exemple).

  • Il en va de même après que vilain ait raise over limp shove de façon répétée alors il faut renforcer la range de limp call et diminuer la fréquence de limp avec des mains faibles.

Il faut faire attention à l’historique cours est à notre image perçue sur le court terme !

Surout ne t’entête pas à suivre « bêtement » les hand charts sans prendre en considération le profil de ton adversaire : HUD + observation + prise de note = adaptation !

Passe à l’action tout de suite en téléchargeant mes hand charts !

Découvre la stratégie complète en Heads Up Small Blind au travers des 20 hand charts que j’ai préparé pour toi. En bonus tu auras accès au cours en vidéo. Il te suffit de cliquer sur l’image juste en dessous !

Hand Chart Stratégie complète preflop HU SB - SnG Jackpot

Voici une vidéo sous forme d’une série de questions / réponses d’un joueur qui utilise mon HUD Eagle. J’en profite pour enregistrer la conversation et te la partager !

Et toi, que mets-tu en place pour exploiter tes adversaires ?

Bon visionnage !

 

Dans cette vidéo, je t’explique comment étudier ton jeu preflop dans les spots de 3B en 3 way grâce à Holdem Ressources Calculator.

Tu découvriras des spots intéressants et étonnants ! J’espère que ça te plaira.

Si tu veux essayer le logiciel gratuitement pendant 14 jours, clique ici .

Si tu as des questions, pose-les dans les commentaires.

 

Prise de notes preflop

Comment prendre des notes preflop

Salut à tous ! Aujourd’hui on va parler des prises de note. C’est une habitude qu’il faut prendre très tôt et qui va vous rapporter gros sur le long terme !

Sur quoi prendre des notes ?

L’idéal serait de prendre des notes sur le jeu preflop mais aussi sur le jeu postflop. En priorité, je vous conseille de prendre des notes sur les moves bizarres, les sizings non standards mais aussi les lines farfelues. 

Les types de note preflop :

On peut prendre des notes sur les ranges avec leurs sizings, sur la séquence d’action et sans oublier de noter les stacks effectifs.

Par exemple on peut noter les ranges de Call vs 3B, d’Open Shove, de Limp Shove, de Limp Call, etc. Il faut surtout noter les actions non standards ! Donc inutile de noter que vilain OR 2bb avec AJo, ça n’apporte pas grand chose. Par contre, noter que vilain Limp Call AJo un Raise Over Limp All-In est beaucoup plus judicieux !

Les types de note postflop :

La prise de note postflop est plus difficile à mettre en place parce qu’elle implique non seulement la séquence d’action preflop mais aussi la texture du board.

On pourra prendre une note quand un fish check raise all-in au flop avec sa top paire ou quand il donkbet pot avec sa deuxième paire, etc. Je dédierai spécialement un article pour le postflop dans un prochain article.

Quels sont les avantages ?

Une habitude qui permet de comprendre vos adversaires

Si vous prenez l’habitude de passer entre 15 minutes et 30 minutes par jour à prendre des notes à la main, vous allez accumuler de l’information précieuse. A force, votre cerveau va enregistrer les moves typiques et farfelus des fishs comme par exemple les ranges de 3B à 3bb, de donkbet, de check raise x2, etc.

Vous allez non seulement accumuler des infos sur vos adversaires mais vous allez aussi vous habituer à les lire avec plus de précision. C’est une forme d’entraînement que je conseille vraiment. Faire ainsi m’a fait beaucoup progresser et aujourd’hui aucun donkbet d’un fish ne me fait effet 🙂

Complément idéal pour les HUD avec peu de stats

Bon nombre de joueurs n’ont malheureusement pas de HUD efficace et très peu de stats. Je pense à vous les joueurs passionnés qui faites du volume en rentrant du travail ou à la pause déjeuner. Vous étudiez le jeu à votre rythme et vous jouez quelques centaines de sit and go par semaine. Vous ne jouez malheureusement pas assez de tournois pour accumuler rapidement une base de données solide.

J’ai une bonne nouvelle pour vous : la prise de note vient corriger le problème de manque de stats puisqu’il donne des ranges précises. Vous serez alors rassuré de savoir qu’avec ces infos en plus, vous vous sentirez plus en sécurité dans votre jeu. Et surtout, vous pourrez établir une réelle stratégie pour déstacker vos fishs préférés !

HUD de pro : valider la lecture des stats

Pour les pros qui ont des HUD bien fournis, les prises de notes viennent valider l’interprétation des stats. Cela permet aussi de donner une structure aux ranges parce que derrière un chiffre peut se cacher plusieurs ranges différentes. Et les pros savent qu’il faut croiser plusieurs stats entre elles pour dégager une structure de range pertinente. Les notes viennent valider sans aucune ambiguïté les infos données par le HUD.

Prendre des notes avant, pendant ou après la session ?

Quand vous jouez sur les formats du type spin&go, expresso, twister ou jaqkpot, vous n’avez pas le temps d’écrire des notes. Ca va trop vite ! Vous risquez de perdre votre concentration aux tables et d’être frustré. Pour éviter ça, il faudra marquer la main en question à l’aide du tracker avec un tag. Et seulement plus tard, vous pourrez revenir sur la prise de note.

Il nous reste alors 2 options : prendre les notes avant ou après la session. Personnellement, j’aime bien écrire les notes avant de jouer. Ça me permet de mettre le cerveau en mode « poker » comme une sorte d’échauffement.

Ma technique de prise de note

Pour faire simple, voici quelques exemples de prise de note que j’utilise.

Exemple 1 : Sizing d’OR démesuré

OR 3.5bb AKo

Villain 2 OR à 3.5bb au lieu des 2bb habituels. Il n’y a que les fishs pour faire ça. Alors, on va prendre la note suivante : 24bb – 3H BTN : OR 3.5bb = AKs.

Quelles sont les conséquences ? On sait maintenant que quand ce vilain Open Raise à plus de 3bb il a une range très forte. Et c’est ce qu’on a l’habitude de constater chez les fishs.

Exemple 2 : Call OR trop loose

Cette fois-ci, on va prendre une note sur la SB qui défend trop loose avec 72s. La note prendrait alors la forme suivante : 14bb – 3H SB v BU : C OR = 72s.

Ici je ne spécifie pas le sizing de l’OR du bouton parce qu’il est standard (2bb). Je l’aurai spécifié si le sizing n’était pas standard (supérieur à 2bb).

Exemple 3 : Limp Call Q3o

LC Q3o

Dans cet exemple, notre sympathique fish limp avec 9bb Q3o et paye mon Raise All-In ! Une note s’impose : 9bb – HU SB : LC ROL AI = Q3o.

Petite précision : ROL signifie Raise Over Limp.

Les notes automatiques : efficace, rapide et sans effort

A force de passer du temps à noter mes adversaires un par un à la main, j’ai pris la décision d’automatiser le processus grâce au tracker Poker Tracker 4.

J’ai alors créé un pack de notes automatiques pour les spots preflop. Les notes sont prises par le tracker en temps réel. Je vais pouvoir utiliser le temps normalement dédié à la prise de note pour passer plus de temps à peaufiner mon jeu.

En plus, je ne perds pas ma concentration aux tables et je n’ai pas besoin d’attendre le lendemain pour avoir accès aux notes.

L’autre avantage, c’est que je ne rate plus aucune note. Quand je les écrivais à la main, je ne pouvais pas toutes les rentrer faute de temps. Mais maintenant grâce aux notes automatiques, plus aucune info ne m’échappe !

Alors si vous aussi vous voulez essayer les notes automatiques, je vous propose ce pack de 60 notes automatiques preflop que vous pouvez télécharger via le petit formulaire ci-dessous.

Dites moi en des nouvelles 😉

Comment différencier un fish d'un reg

Entre un fish et un reg on ne peut pas se tromper

J’ai souvent entendu des joueurs de spin&go et autres variantes du même style : « je n’arrive pas à savoir si le joueur X est un reg ou un fish ».

Et il est vrai que ne serait-ce que de le savoir, nous permettrait d’adapter la bonne stratégie : plutôt exploitante contre les fishs et plutôt équilibrée (tendance GTO) contre les regs.

Dans cet article je vais vous partager comment je procède aux tables que ce soit avec ou sans l’aide d’un HUD.

1) Il y a trop peu de regs aux limites à 10€ et moins

Si vous jouez à ces limites, ne vous inquiétez pas, il y a trop peu de regs pour que vous soyez inquiété. Cela veut dire qu’en cas de doute extrême, considérez par défaut votre adversaire comme un fish et adaptez une stratégie complètement exploitante : misez très cher en value et bluffez peu. Dans 95% du temps, vous aurez raison d’agir ainsi jusqu’à preuve du contraire.

2) Soyez attentif aux sizings

Les fishs vont faire des sizings bizarres preflop : Open Raise à 3bb, 3.5bb voire 4bb. Parfois des semi-push, c’est à dire une mise de la moitié de leur stack. Bref, vous voyez ce genre de choses ! Vous pouvez tout de suite le marquer comme fish et opter pour une stratégie exploitante sans plus attendre.

OR 3.5bb d'un fish

OR 3.5bb d’un fish

Dans l’arsenal loufoque des fishs on retrouve aussi les 3Bets à 3bb !

3B à 3bb d'un fish

3B à 3bb d’un fish

Postflop, les fish donk bet souvent : Quand vous voyez des donk bet de 1bb que ce soit dans un pot Open Raise ou Limpé alors pas de doute, vous jouez contre un fish. Et pour contrer cela, il existe une stratégie bien spécifique à maîtriser que je vous expliquerai d’un un prochain article ou une prochaine vidéo.

Postflop, les fishs raisent très cher : les sizings standards des raises postflop sont souvent aux alentours de 2.2x à 3x la mise. Or un fish va miser bien au delà de ces sizings ! Parfois même all-in pour un SPR (Stack to Pot Ratio) encore très grand.

Check raise démesuré d'un fish

Check raise démesuré d’un fish

En gros, les sizings des fishs sont démesurés et c’est comme ça qu’ils se dévoilent. D’ailleurs dans 80% des cas : une petite mise correspond à un jeu faible et une grande mise à un jeu fort. Vous ne pouvez pas vous trompez, ils jouent face up !

3) Surveillez les stats du HUD

Le cas typique du joueur non régulier c’est son VPIP en Heads Up. Si le joueur n’a pas au moins 90% de VPIP en position c’est qu’il est un joueur récréatif.

Autre indication : son taux de Fold to Open Raise quand il joue hors de position. S’il a un Fold d’au moins 35% alors c’est que vous pouvez le considérer comme un fish.

Il y a aussi tout un tas d’autres statistiques postflop et preflop qui viendront définir le niveau de « fishitude » de votre adversaire mais vous avez là les deux points essentiels et qui ne demande que peu d’occurrence pour l’information recherchée vous soit révélée.

Et vous comment vous faites pour savoir à qui vous avez affaire ? Je serais curieux de le savoir dans les commentaires 🙂

A la prochaine pour une petite astuce 😉