HUD – Poker Tracker 4

HUD statistique joueur poker - sng jackpot

HUD statistique joueur poker – sng jackpot

« Les statistiques de joueurs de poker ? Pour quoi faire ? ». « Le HUD ? Trop compliqué pour moi ». « Ça ne sert à rien, je joue en micro limite ». « Non merci, je joue GTO ».

Voilà les phrases qui reviennent le plus souvent quand on parle de HUD. Autant vous donner mon point de vue : c’est bien dommage… Et voici pourquoi.

 

Le HUD fournit des statistiques sur les joueurs de poker

Pour obtenir des informations supplémentaires sur vos adversaires, vous devez vous équiper d’un HUD. C’est une interface graphique qui s’affiche sur vos tables pendant que vous jouez. Il vous apporte des informations utiles telles que les fréquences à laquelle les joueurs relancent, couchent ou payent une main pour toutes les situations envisageables.

Voici un extrait du HUD Eagle (bataille de blinds en 3 way) que j’ai programmé spécialement pour les sit and go jackpot :

BB v SB 3 way - HUD Eagle - sng jackpot

BB v SB 3 way – HUD Eagle – sng jackpot

Il affiche instantanément et en fonction du stack effectif :

  • les fréquences de fold contre un open raise (en vert),
  • les fréquences de 3Bet (en orange),
  • la fréquence d’Open Limp (en bleu foncé),
  • la fréquence de Raise Over Limp (en rose),
  • etc.

Ici, je vois clairement des faiblesses à exploiter chez ce joueur. Par exemple, son taux de fold contre un open raise est trop élevé (46%). Je vais donc plutôt ouvrir plus souvent et avec des mains faibles. Le but du jeu consiste à exploiter ces faiblesses.

 

Les 3 catégories de joueur selon Sun Tzu

Comme le disait le général chinois Sun Tzu du VIᵉ siècle av. J.-C :

« Si vous ne connaissez ni votre ennemi ni vous-même, vous serez en grand danger. »

« Si vous ne connaissez pas vos ennemis mais que vous vous connaissez vous-même, vous perdrez une bataille sur deux. »

« Si vous connaissez vos ennemis et que vous vous connaissez vous-même, mille batailles ne pourront venir à bout de vous. »

Sun Tzu - sng jackpot

Sun Tzu

C’est en me souvenant de cette fameuse citation que je me permets de faire la comparaison suivante :

 » Si vous ne connaissez ni votre ennemi ni vous-même, vous serez en grand danger. » 

C’est le cas du joueur démuni de HUD.

 » Si vous ne connaissez pas vos ennemis mais que vous vous connaissez vous-même, vous perdrez une bataille sur deux  » 

C’est le cas du joueur « GTO » qui ne considère pas la stratégie de son adversaire. Il ne vise pas à exploiter les faiblesses de son adversaire, mais plutôt, à éviter que son adversaire ne lui fasse faire des erreurs.

 » Si vous connaissez vos ennemis et que vous vous connaissez vous-même, mille batailles ne pourront venir à bout de vous « 

C’est le cas du joueur équipé d’un HUD et qui exploite les faiblesses de son adversaire. Tout en connaissant ses propres faiblesses (auto-diagnostic) pour éviter que son adversaire ne les exploite.

Dans quel cas préférez-vous être ? Le dernier sans hésiter. Vous remporterez plus de « batailles » avec votre HUD qu’en jouant GTO ou pire, sans rien. Avec le HUD, vos décisions sont optimisées pour vous garantir de très bons résultats. Et les failles du field sont très nombreuses.

 

Je joue en basse limite, est-ce que le HUD est indispensable ?

Il y a de nombreux avantages à utiliser un HUD. Grand nombre de joueurs ne voient que le cours terme. Ils ne pensent qu’aux statistiques des adversaires. Mais ont-ils pensé qu’il peuvent trouver leurs propres failles et améliorer leur niveau de réflexion en même temps ?

S’auto-diagnostiquer et chasser les leaks très rapidement

Avant de proposer du coaching, j’utilise mon HUD pour faire un diagnostic rapide mais toutefois complet sur la stratégie adoptée par un joueur. Le tout en 1 heure chrono. Près de 40 personnes pourront en témoigner, on cible avec précision les failles.

Plus tard, grâce au HUD, vous n’avez plus besoin d’un tiers pour trouver ce qui ne va pas dans votre stratégie. Je vous laisse imaginer les économies d’heures de coaching.

Sans HUD, on peut se sentir perdu. On tourne en rond pendant des mois en tentant de bricoler des solutions sans résultats satisfaisants. Et on finit par ne plus savoir quoi faire pour améliorer son jeu, voire stopper complètement. Et c’est bien dommage !

Améliorer son niveau de réflexion

Je ne compte plus le nombre de coachés qui, après avoir adopté le HUD Eagle, ce sont sentis libérés. Ils ont pu prendre enfin le pouvoir sur leurs décisions ! Les zones d’ombres disparaissent et les doutes avec.

« Vilain 3Bet peu et Fold beaucoup trop. Donc je peux ouvrir Q3o ? Mais on m’a dit de ne jamais l’ouvrir en HU » Et oui ! Et personne ne pouvait te le dire sans HUD. Tu ne verras personne te l’enseigner. Voilà où se cache le winrate caché !

Moins de doutes pour plus de logique, c’est plus de confiance en soi

« Je ne sais pas si je dois 2 barrel ou 3 barrel ?. « Je ne me souviens plus de ce que je dois faire. »

Je réponds alors « regarde ton HUD » : vilain se couche 60% du temps si tu Cbet ? Alors Cbet. Par contre ne 2 barrel pas puisqu’il a déjà over fold ses mauvaises mains au flop. Tu vas donc t’isoler contre des mains fortes à la turn. Le Cbet au flop suffit donc, c’était là que se trouvait ton EV.

Et voilà ! Logique non ? Comment aurions-nous pu le savoir autrement ? Avec des doutes certainement. Mais vous le savez, les doutes et le poker ne font pas bon ménage ! 

Moins de tilt

A force d’être dans le flou et de prendre des décisions basées sur des croyances, on a vite fait de faire n’importe quoi. Le HUD permet justement d’invalider des fausses idées en partant de stats quantifiables.

Monter de limite en étant bien préparé

Crois tu vraiment que les joueurs qui t’attendent à la limite supérieure vont te laisser jouer comme en micro limite ? C’est à dire sans résistance ? Non. Alors ne perds pas de temps à t’entraîner à ce petit jeu dès maintenant. Prends l’habitude dès les petits buy-ins à exploiter tes adversaires. En plus, ton apprentissage te coûtera moins cher qu’à la limite supérieure. Encore une fois, c’est le bon moment pour t’entraîner sans plus attendre.

 

Le HUD, c’est trop compliqué pour moi

Combien de fois ai-je entendu cette phrase des dizaines et des dizaines de fois. Ne serait-ce pas plutôt un aveux d’abandon face aux efforts qu’il faut fournir pour devenir gagnant ?

Renoncer à un HUD, c’est renoncer à analyser la stratégie de son adversaire pour exploiter ses faiblesses

Renoncer à exploiter ses faiblesses, c’est lui offrir sa bankroll

Chaque jeton qui n’est pas gagné va dans la poche de votre adversaire. Évitez donc de lui en faire cadeau 😉

Vous avez appris à conduire ? Vous vous rappelez de la toute première fois ? Qu’aviez-vous pensé ? « Wow, toutes ces choses à faire en même temps ! Je ne vais jamais y arriver ». Et pourtant… La maîtrise d’un HUD c’est pareil. Au début on commence à surveiller une poignée de stats et ensuite, on contrôle tout sans même y penser.

 

Des pertes d’argent insoupçonnées

Les joueurs n’ont pas conscience que sur le format des sng jackpot, le moindre avantage décuple les résultats sur le long terme. La moindre information exploitable vaut de l’or. C’est ce qui va vous permettre de battre vos adversaires. Ce format a déjà suffisamment de variance. Répéter des milliers de fois des décisions non optimisées coûte très cher sur le long terme.

Prenons un exemple concret. Le Cbet au flop en bluff :

  • Cas 1) vous n’avez pas d’information sur votre adversaire (pas de HUD). Vous ne savez pas que vilain se couche généralement 50% du temps au flop face à un Cbet. Votre mise standard en bluff est mi-pot.
  • Cas 2) vous avez le HUD et vous connaissez ce fameux taux de fold face à un Cbet de 50%. Pourquoi iriez-vous miser mi-pot sachant que vous pouvez faire coucher votre adversaire avec la même fréquence ? Comme vous l’avez compris, que vous misiez mi-pot ou 1/4 du pot, le résultat est le même.

Cette situation se répète des milliers de fois. L’économie obtenue avec le cas 2) est énorme ! Jugez-en plutôt :

  • Cas 1) Vous faites un Cbet en bluff à 2bb dans un pot de 4bb. 50% du temps vous remportez le pot au flop. Les 50% du temps restants vous vous faites payez et tant pis c’est foutu (vous êtes en bluff). La rentabilité du Cbet en bluff est de (4 x 0.5) – (2 x 0.5) = 1bb.
  • Cas 2) vous faites un Cbet en bluff à 1bb au lieu des 2bb parce que vous savez que votre adversaire se couche très souvent (50% c’est beaucoup). La rentabilité du Cbet est maintenant de (4 x 0.5) – (1 x 0.5) = 1.5bb.

Sur 1000 Cbet en bluff et dans la même situation (et dieu sait si cette occasion se répète très souvent), vous allez gagner sans HUD 1000bb. Mais vous gagnerez 500bb de plus avec l’information que vous procure le HUD. C’est 50% de rentabilité en plus grâce à un coup d’oeil sur une seule stat !

Imaginez ce que vous pouvez « gratter » comme gain sur la centaine d’autres situations possibles !

Je ne suis pas étonné de voir des joueurs augmenter de 50% leurs gains après avoir adopté un HUD.

 

Que faut-il faire en complément du HUD ?

Le HUD donne de nombreux avantages mais il ne dispense en aucun cas des autres bonnes pratiques.

Dynamique de la partie

Restez concentré sur les moves de la main précédente. Vilain a-t-il relancé avec 45s au bouton et 3 barrel en bluff ? Si oui, c’est que vous aurez probablement un spot de 3bet en bluff la prochaine fois ! C’est le petit truc qui peut faire la différence.

La prise de notes

C’est indispensable. Mais ne perdez pas de temps à prendre vos notes pendant la session de jeu. Deux solutions s’offrent à vous :

  • installer des notes automatiques tout comme je le fais moi même. C’est un gros gain de temps et je ne rate plus aucun spot.
  • prendre les notes à la main. Dans ce cas, je conseille de marquer ou mettre un « tag » sur la main en question et de prendre les notes post-session.

Si vous voulez améliorer votre prise de note preflop, je vous renvoie vers cet article spécialement consacré.

Le pastillage

Cela consiste à attribuer une couleur à vos adversaires en fonction de son profil. Par exemple :

  • Vert : joueur très faible
  • Bleu : joueur moyen
  • Rouge : joueur régulier / très fort
  • Violet : joueur très « fou-fou »

C’est très pratique pour rapidement identifier le profil en quelques secondes ou bien en attendant que les statistiques du HUD se dégagent et convergent.

 

N’attendez plus de ramasser la « dead money »

Bien utiliser un HUD, c’est comme ouvrir la porte d’un coffre fort. Une fois maîtrisé, vous allez faire des dégâts 😉

Si vous voulez essayer mon HUD « spécial sng jackpot » pendant 15 jours, remplissez le formulaire ci-dessous ou bien « Si vous ne connaissez ni votre ennemi ni vous-même, vous serez en grand danger. » Allez Tzou !

 

HUD débutant _ Quelles stats privilégier

HUD débutant – Quelles stats privilégier ?

Je vais aborder un sujet que bon nombre de débutants me demandent. A savoir : quelles stats dois-je absolument avoir en sng jackpot sur mon HUD ?

La réponse dépend de plusieurs critères que je vais énoncer ici.

Si vous êtes débutant et que vous jouez en dessous des buy-in à 10€ alors il vous faut les stats qui convergent le plus rapidement possible. Car vous n’allez pas souvent rencontrer les mêmes joueurs aux tables. Il vous faut alors les stats qui deviennent le rapidement fiables.

Je rappelle que cet article n’est pas exhaustif et qu’il se consacre à l’essentiel pour partir sur de bonnes bases.

VPIP (Volontary Put In the Pot)

C’est la Reine des stats ou le Nord de votre boussole. Elle vous indique la fréquence avec laquelle vilain va investir dans le pot preflop : que ce soit en Limp, en Open Raise ou en Open Shove. Selon la position, les VPIP varient. Par exemple BTN 3H va avoir en moyenne entre 30% et 45% de VPIP pour les plus looses. SB HU va avoir un VPIP entre 50% et 95%. Ayez en tête ces valeurs de référence pour adapter votre stratégie preflop. Et pour cela, il faudrait consacrer un article entier. J’y reviendrai certainement plus tard.

Limp, Open Raise et Open Shove

Ces trois actions convergent rapidement. le VPIP est la somme des trois. Rajoutez-les dans votre HUD. 

Agression Factor Flop, Turn et River

C’est le trio gagnant pour savoir si votre adversaire est plutôt agressif ou passif. Ca vous aidera pour savoir s’il faut slowplay ou non postflop dans certains spots. Si votre adversaire a un taux d’agression supérieure à 50 sur chaque street alors vous devriez songer à mettre des slowplay dans votre jeu postflop. Sinon, s’il est trop passif alors vous pourriez commencer à placer des donk bet en value par exemple (dans les circonstances qui s’y prêtent).

Cbet Flop

Un grand classique ! C’est une stat très importante qui définira votre stratégie postflop conjointement avec les agression factors. Pensez à l’afficher à la fois dans les pots limpés mais aussi open raisés pour bien faire la distinction. En général, les CB oscillent entre 30% et 80%. Mais la tendance du field est aux alentours de 65%-70%. 

Fold to Cbet Flop

Indispensable pour construire sa range de CBet (bien que dans l’absolu d’autres stats de la turn viennent compléter notre lecture du vilain mais elles ne convergent pas très rapidement). Pensez que si votre adversaire fold plus de 33% du temps vous êtes déjà rentable en misant mi-pot. Alors quand on sait que le field fold au moins dans 45% des cas, on comprend pourquoi le CB est si rentable en bluff. Comme pour le Cbet flop, pensez à le séparer entre les pots limpés et les pots raisés.

Fold to Open Raise

Là aussi, c’est une stat qui devient rapidement fiable. Cela vous permet de savoir si votre adversaire défend avec une range forte pour aller voir le flop. En général, le field de micro limite défend plus que nécessaire preflop (ce qui explique le taux de fold to cbet flop haut puisqu’ils jouent avec plus de mains faibles). Encore une fois, ce taux varie en fonction des positions mais sachez qu’en HU si votre adversaire fold au moins 50% du temps alors vous pouvez commencer à Open Raise avec 72o ! C’est rentable jusqu’à ce qu’il s’adapte à nouveau (à utiliser avec parcimonie).

3Bet et Fold to 3Bet

C’est une stat qui vient en complément du taux de Fold to Open Raise. Si vous voulez avoir une référence prenez qu’un taux d’environ 20% de 3B AI va très souvent comporter tous les Axo et Axs ainsi que les pocket pairs.

En ce qui concerne le taux de Fold to 3Bet, considérez que vilain est nit à partir d’un taux de 70% de fold ce qui vous permettra de 3Bet en bluff.

Erreur à ne pas commettre

J’ai souvent vu des HUD de débutant avec les stats précités mais sans séparation par stack effectif. C’est une erreur assez grave puisqu’il faut se rappeler que les joueurs optent pour des stratégies différentes en fonction du stack effectif.

C’est très valable pour les stats preflop mais pour les stats postflop c’est autre chose : bien que techniquement il est faisable de les séparer par stack effectif, personne ne le fait parce qu’elles convergent trop peu même en ayant énormément de mains sur notre adversaire dans notre base de données.

Comprenez bien qu’il faut aussi beaucoup de mains pour alimenter les stats de la river. Ça s’explique simplement par le fait qu’on joue plus de flop que de river. Voyez ça comme un arbre de décision où le flop est le tronc et la river les ramifications des branches.

Donc, pour résumer :

  • pensez à bien séparer les stats preflop par stack effectif. Je recommande les 4 blocs suivants : 20bb et plus, entre 15bb et 20bb, entre 10bb et 15bb et enfin 10bb et moins. Ça sera déjà une bonne base !
  • pensez à bien séparer les stats postflop entre pots Open Raisés et Pots Limpés.

Question : Quelles stats aimeriez-vous avoir dans votre HUD ? Laissez votre message dans les commentaires !