Bankroll management

 

Voici une nouvelle vidéo où je réponds à vos questions diverses et variées sur la stratégie, le bankroll management et ma méthodogie de progression en sng jackpot.

Débuter en sng jackpot _ Combien investir _

Aujourd’hui, on va parler un peu de bankroll et de limite pour les débutants. Dois-je commencer par la première limite à 0.25€ puis grimper les étapes au fur et à mesure ? Dois-je plutôt commencer par les 10€ ? Je vais tenter de vous éclairer à ce sujet au travers de cet article.

Tout dépend de votre bankroll de départ …

La règle d’or à respecter en premier : c’est la règle des 200 buy-in de capital jeu. Donc, pour pouvoir jouer des parties à 1€, il vous faudra au moins 200€ de bankroll, 400€ si vous jouez les 2€, etc. Il vous faudra aussi respecter cette règle pour les montées et descentes de limite.

… Mais aussi de votre niveau de compétence

Si vous avez un background solide de joueur de tournois ou de SNG HU avec un capital de 2000€ alors jouez en 10€ directement. C’est la limite que je recommande pour les joueurs aguerris souhaitant découvrir le format. Si vous avez des doutes, jouez les parties à 5€ sur un volume de 2000 parties pour prendre vos marques et ensuite ajuster.

Si vous venez du cash game et que vous n’êtes pas à l’aise en terme de stratégie des profondeurs de stack, alors faites vous la main sur des parties à 5€. Cela vous laissera le temps de vous adapter.

Si vous débutez complètement, alors commencer par les parties à 1€ avec un capital compris entre 200€ et 300€. Votre but sera d’atteindre un EV ROI d’au moins 7% pour pouvoir monter de limite (à cela s’ajoute la règle des 200 buy-in de bankroll).

Commencer à une limite trop basse

Je vois parfois des joueurs (qui veulent se mettre sérieusement aux sng jackpot) commencer par la 0.25€. C’est une perte de temps (et d’argent) pour plusieurs raisons.

  • la montée de limite risque d’être très longue et vous risquez de vous ennuyer : imaginez que vous commencer en 0.25€ avec une bankroll de 200 buy-in soit 50€ de capital. Supposons que vous crushez la limite et que vous dégagez un ROI de 10% sur 1000 parties (exceptionnel surtout pour un débutant). Au bout des 1000 parties, vous gagnez 25€. Votre capital est donc passé à 75€. Or vous respectez la règle des 200 buy-in pour monter de limite sur les parties à 0.5€ qui demande un capital de 100€. Il vous faudra alors 1000 parties de plus avec un ROI de 10% pour pouvoir jouer sur les buy-in de 0.5€. A moins que vous dédiez 40h par semaine sur un mois pour jouer les 2000 parties nécessaires pour passer des parties de 0.25€ à 0.5€, je vous souhaite bon courage si vous jouez quelques heures par semaine.
  • le niveau de difficulté des adversaires : le niveau est le même dans les parties à 0.25€ et celles à 1€. Alors quoi bon perdre son temps à jouer en 0.25€ ?
  • le montant de la bankroll de départ est accessible : en respectant les 200 buy-in préconisés, je parie que vous pouvez investir au moins 200€ en capital jeu. Cela vous permettra de commencer directement par les parties à 1€ et c’est ce que je recommande aux débutants.

Allez-y progressivement

Surtout, ne brûlez pas les étapes. En cas de doute, il vaut mieux commencer bas et se tester sur au moins 2000 parties de la limite avant de changer de limite. Si vous obtenez au moins 7% d’EV ROI sur une limite alors il est temps de monter tout en respectant la gestion de bankroll.

Commencer trop haut représente un risque trop coûteux. Ne commencez jamais par les parties à 25€. C’est la limite à partir de laquelle vous rencontrerez des joueurs compétents. La baisse du % d’EV ROI risque de mettre à mal votre capital jeu et votre mental.

Résumé des buy-in de départ

  • Buy-in entre 0.25€ et 0.5€ : oubliez.
  • Buy-in à 1€ : pour les débutants ayant une faible expérience du poker. Votre objectif : atteindre 7% EV ROI sur 2000 parties avant de jouer en 2€.
  • Buy-in à 5€ : pour les joueurs confirmés venant du cashgame et n’ayant pas de stratégie spécifique (gestion des stacks, jeu HU). Limite adaptée aux joueurs ayant un background de tournoi mais souhaitant tâter le terrain.
  • Buy-in à 10€ : pour les joueurs confirmés venant des SNG HU et autres formats similaires maîtrisant déjà les stratégies de profondeur de stack et du jeu en Heads-UP.

Et vous ?

  • A quelle limite avez-vous débuté ?
  • Quelles ont été vos difficultés en terme de gestion de bankroll ?

Spin&Go, Expresso, etc _ combien gagner _ -

Aujourd’hui parlons chiffres. Je pense qu’il serait plus clair pour nous d’imaginer combien nous pouvons gagner sur ce type de sit and go : Spin&Go, Expresso, Twister et Jakpot.

Cela fait maintenant quelques années que je joue essentiellement ce format et je peux vous dire qu’avec le peu d’entraînement et de sérieux, un débutant peut arriver à dégager des revenus sympathiques.

Voici un tableau récapitulatif des taux horaires en fonction de la qualité de notre jeu qui se traduit par le taux de retour sur investissement.

Taux horaire / table jouée 1€ 2€ 5€ 10€ 20€
EV ROI 2,5% 0,17 € 0,34 € 0,85 € 1,70 € 3,40 €
EV ROI 5% 0,34 € 0,68 € 1,70 € 3,40 € 6,80 €
EV ROI 7,5% 0,51 € 1,02 € 2,55 € 5,10 € 10,20 €
EV ROI 10% 0,68 € 1,36 € 3,40 € 6,80 €  

Le cas d’école du débutant :

Pour avoir un cas de figure concret, prenons l’exemple de Marc qui débute et apprend régulièrement à mieux jouer. Chaque semaine, Marc peut dégager de son temps 10 heures pour jouer :

1er mois :

Marc est un débutant, il est capable de réaliser un taux de retour sur investissement (% EV ROI) d’environ 2% à 3 %. Il commence par jouer des parties à 1€ sur une seule table à la fois et sera en mesure de dégager un taux horaire de 0,17 €.

Marc a joué 10h par semaine ce mois-ci : son bénéfice s’élève à 6,8€.

2ème mois :

Durant son deuxième mois, Marc est maintenant capable de jouer sur des parties à 2€ mais cette fois-ci sur deux tables en simultané avec un EV ROI de 5%. Il obtient donc un taux horaire de 2 x 0,68 € : soit 1,36€.

Marc a joué 10h par semaine ce mois-ci : son bénéfice s’élève à 54,4€.

3ème mois :

Marc est maintenant à l’aise pour jouer sur deux tables en simultané. Il décide alors de jouer des parties à 5€. Comme le niveau de jeu de ses adversaires est sensiblement le même que sur les parties à 2€, il obtient également un EV ROI de 5%. Son taux horaire passe donc à 3,4€.

Ce qui lui rapporte dans le mois 136€ pour 10h de jeu par semaine.

Quelques mois plus tard :

Nous retrouvons Marc et il nous annonce que son jeu s’est encore amélioré. Il obtient désormais un EV ROI de 7,5% sur des parties à 5€. Toujours sur deux tables en simultané.

Il nous annonce aussi qu’il a dédié 20 heures de jeu par semaine.

Comme il gagne désormais 5,1€ de l’heure, Marc a pu dégager un bénéfice de 408€ le mois dernier.

C’est un exemple de cas d’école tout à fait réaliste. Et encore, je n’ai pas encore parlé des parties à 10€ et plus !

Et ensuite ?

Un joueur sérieux peut très bien arriver à dégager un taux horaire de 10€ en jouant tranquillement sur 2 tables de parties à 10€ l’entrée. Ce qui représente déjà une belle somme pour arrondir ses fins de mois.

Les parties vont jusqu’à 100 € pour le prix d’entrée, je vous laisse imaginer les montants qu’il est possible de gagner. Pour info, un joueur professionnel qui joue sur des parties à 50€ peut dégager un taux horaire de 30€ de l’heure !

Conclusion

Je pense que déjà que pour un joueur moyen passionné par le poker, il est tout à fait possible de gagner régulièrement de quoi arrondir ses fins de mois et de quoi faire plaisir à son entourage en se payant un resto ou une escapade le temps d’un week-end.

De plus, la marge de progression pour un débutant est rapide sur ce format surtout en dessous de parties à moins de 10€.