Les 8 erreurs à éviter au poker | Poker-sng.fr

Les 8 erreurs à éviter au poker

L'article te plaît ?
  •  
  • 29
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    29
    Partages

Les 8 erreurs à éviter au poker

Les 8 erreurs à éviter au poker – par Thibault Robert

Introduction

Bonjour à tous, je suis Thibault ROBERT, auteur du blog des défis qui nous font grandir, je suis ravi de prendre ma plume pour intervenir sur le blog poker-sng.fr. Dans ce billet, je vais vous raconter mon parcours de joueur de poker amateur éclairé en passant par mes erreurs, mes réussites et les raisons qui m’ont amenées à tenter une nouvelle aventure mais en lien avec le poker. Vous devinerez peut-être au fur et à mesure. Bonne lecture 😉

Au commencement

Tout commence en 2013, alors étudiant en 3éme année à l’Université d’Angers, les parties de poker entre amis se multiplient, j’y prends goût, les différents aspects du jeu me stimulent. Rapidement, j’ai envie de me tester et de progresser, les quelques parties live (en réel) ne me suffisent plus. En septembre 2013, me voilà inscrit sur la première plateforme de poker française (Winamax). A cette période, je suis en colocation et avec mon compère on se rend compte qu’il est possible de se faire de l’argent, des proches y arrivent alors pourquoi pas nous.

Erreur n°1 : Mauvaise définition de mes objectifs

A l’époque mon objectif était de remporter des tournois, j’avais cette idée en tête sans plus de précision. Avec le recul mon objectif était mal défini car je l’avais basé sur un fondement non maîtrisable : d’une part la variance et de l’autre le niveau des autres joueurs.

Pour en savoir plus : planification des objectifs.

Remarque : Passez par l’écrit, écrivez vos objectifs, ce que vous voulez réellement accomplir. De plus, écrivez les raisons pour lesquelles vous devez absolument atteindre cet objectif.

Succès n°1 : Un désir ardent de progression

Revenons à nos moutons : ni une ni deux, j’avale les sources d’information me permettant d’acquérir de la connaissance (vidéos, livres, documentaires, magazines) et je m’attaque à la lecture de plusieurs bouquins (Poker décidez-vous enfin de bien jouer, Poker Cadillac, Kill Elky, Joueur-Né, etc.). Un peu plus tard Poker Mental 1 & 2 de Jared Tendler.

J’avais un désir ardent de progresser et d’y mettre les moyens pour monter les limites. Je savais que la lecture pouvait m’apporter des clés pour progresser et ce fut le cas bien qu’il y ait d’autres moyens plus efficaces. J’y reviendrai un peu plus tard.

Remarque : Le niveau est de plus en plus élevé, ne pas être dans une démarche de progression permanente vous coûtera de l’argent tôt ou tard.

Mes premiers succès

Début 2014, mes premiers résultats commencent à apparaître, je remporte quelques tournois basses limites pour mon plus grand plaisir.

Erreur n°2 : Syndrome de l’excès de confiance

Je perds 1 fois sur 3 la totalité de mes bénéfices les jours suivant ma performance, sûrement dû à un excès de confiance et mes aller-retour en Cash-Game. Pour le moment, c’est juste un passe-temps qui me permet de dégager quelques profits pour des achats “plaisir” et les soirées, rien de bien sexy.

Erreur n°3 : Ne pas se faire coacher

Je pense sincèrement avoir mal utilisé mes quelques gains de l’époque, je les ai surtout utilisés pour des achats “plaisir” (voyages, vêtements) et augmenter ma bankroll (somme d’argent allouée à la pratique du poker). Avec du recul, les achats “plaisir” étaient une erreur lorsque les résultats sont fragiles et peuvent dépendre d’un coup de chance. Au début, on ne sait pas si on crush la limite ou si on a juste de la chance.

Selon moi, ne pas recourir au coaching est une erreur, vous perdez simplement du temps si vous avez les moyens. Pour quelques dizaines d’euros par heure vous avez accès aux personnes qui ont réussi à ce que vous aspirez. Leurs connaissances ont de la valeur et vous permettront à votre tour de gagner de l’argent. Voyez ça comme un investissement.

Remarque : Gagnez du temps et faites vous coacher.

Une passion

Septembre 2014, je file : direction Nice ! Oui le Sud, Monaco, Cannes pour boucler mes études et obtenir mon master. Durant cette période, ma passion déjà bien présente a pris une autre ampleur. J’avais beaucoup… beaucoup de temps. Bien plus qu’auparavant.

Puis peu de temps après, ma petite amie de l’époque me rejoint. Ce qui veut dire vie de couple : ça a son importance.

Erreur n°4 : Aucune planification de mes sessions

Le fait de ne pas planifier mes sessions m’a amené à une pratique envahissante.

Au fur et à mesure, je me perfectionne toujours par essai-erreur, prise de note, tracker, etc. Et hop, juin 2015, je chatte un tournoi et je prends 1200 euros (soit un salaire) et là dans ma tête je me dis : “C’est bon ! Tu es capable d’en vivre”. J’en ai l’intime conviction alors j’investis encore plus. Je me focalise à 100 % et en 5 mois je prend 6000 euros une performance pour moi encore étudiant à l’époque. Il y avait un domaine dans lequel je réussissais. Je pensais, respirais et vivais poker. J’enchaînais les sessions et au fur et à mesure, sans m’en rendre compte, je jouais tous les soirs pratiquement.

Remarque : Il est essentiel de planifier vos sessions et respectez-les. Soyez discipliné avec vous-même.

Succès n°2 : S’entourer de joueurs

En octobre 2015, j’en profite pour m’inscrire dans un club de poker. Je m’inscris au Riviera Poker Club et je rencontre une communauté de joueurs, on échange, discute et on progresse. Ces rencontres m’auront inspiré et fait évoluer mon style de jeu. Dans chaque ville que je fréquentais, je m’inscrivais dans un club de poker (Riviera Poker Club, Angers Poker Club, Paname Poker Club).

Remarque : Pour briser l’isolement, il existe dans beaucoup de villes, des clubs. Allez y et jeter un coup d’oeil. Echanger et enseigner vous fera progresser à pas de géant.

Succès n°3 : Une plutôt bonne gestion du tilt

J’ai mis la gestion du tilt du côté des succès mais c’est à prendre avec des pincettes, vous allez comprendre. Globalement, j’étais peu sensible au tilt lors de mes sessions online, j’avais accepté l’idée que la variance et le poker sont indissociables. Toutefois, j’ai eu quelques mésaventures. Je partage avec vous une petite anecdote qui m’est arrivée lors de mon premier tournoi live que j’ai effectué à quelques encablures de Nice en février 2015.

J’aborde ce tournoi plein d’ambition et de confiance après mes quelques perf’ sauf que… Un joueur plus expérimenté assis à ma table s’aperçoit que c’est mon premier tournoi live et commence par me titiller et en m’appelant “cowboy”. Ce n’est pas une blague ! Au lieu de prendre de la distance et d’en rire, je décide de le jouer à fond et de le titiller. Évidemment, je perds tous mes jetons contre lui ce qui me rend fou. Je prends le volant énervé et file à Nice.

Quelques jours plupart, je reçois 3 PV et 5 points en moins…

Remarque : Les pensées n’ont que le pouvoir que vous leur donnez. Arrêtez de les alimenter et elles passeront. Si j’avais su à l’époque !

Retour à la réalité

Janvier 2016, ma copine me quitte, prise de conscience, gros choc. Eh oui j’avais oublié l’essentiel ! Trop focus sur mon objectif, j’ai délaissé le reste. Un an de pratiques assidues entièrement focalisé sur une seule chose, ça fait des dégâts avec le recul. Je me demande comment elle a pu tenir. A ses actions, ses conséquences ! Il parait que ça s’appelle « loi de cause à effet ». En gros, vous récoltez ce que vous semez. Cette rupture fut une prise conscience par rapport à mon comportement. Selon moi, il trouve sa source dans deux erreurs que j’ai commises.

Erreur n°6 : Croire qu’il faut tout sacrifier pour réussir dans un domaine

Cette croyance aura ses conséquences. Etre trop focalisé sur une seule chose vous fait oublier l’essentiel surtout lorsqu’on a une vie de couple à gérer. Si vous n’aviez qu’une seule chose à retenir de ce billet, j’aimerais que ce soit celle-ci.

Remarque : Avoir une pratique disciplinée et rigoureuse sera bien plus efficace sur le long terme.

Erreur n°7 : Manque de confiance en soi

Je m’aperçois que j’avais besoin de me prouver en permanence que je pouvais gagner, que j’étais meilleur que les autres. J’étais satisfait presque uniquement par la première place. Evidemment cela entraînera beaucoup de frustration encore plus lorsqu’on se spécialise en tournoi.

Erreur n°8 : Ne pas être dans l’instant présent

De ce comportement découlera une autre erreur : celle de ne pas être dans le moment présent. Le poker est une activité très intense émotionnellement. Pour ma part, j’ai eu beaucoup de mal à passer à autre chose une fois ma session terminée. Lors de mes sessions online, je faisais peu d’erreurs liées au tilt mais je ressassais beaucoup mes mauvaises décisions et c’était très dur de trouver le sommeil après une session.

Remarque : Pratiquez le cool-down.

Succès n°4 : Argent

Janvier 2016, je file sur Paris pour mon stage de fin d’étude afin de clôturer mon Master 2. Le cumul du stage avec la réalisation du mémoire m’éloigne des tables live et online. Pendant 6 mois, je ne joue absolument plus au poker. Fin du stage, début de la vie active, j’ai à nouveau du temps juillet 2016. Je décide de rejouer un peu et une semaine après : une session à 2600 euros. Il n’en fallait pas moins pour relancer la flamme avec plus de recul cette fois.

De Aout 2016 à Janvier 2017, j’accumule 9000 euros de gain. Je me pose de nombreuses questions ! Est-ce nécessaire d’avoir un job ? Est ce que je peux en vivre ? Est-ce suffisant ? En suis-je capable ?

Les derniers mois étaient prometteurs et me permettaient peut-être d’envisager d’autres jolies performances. Toutefois, j’ai décidé de ne pas tenter l’aventure de joueur semi-professionnel. En janvier 2017, je choisis de m’investir dans une activité salariée et, à côté, de développer mon blog : des défis qui nous font grandir pour plusieurs raisons : tout d’abord je voulais retrouver un rythme de vie plus en phase avec mes aspirations. Deuxièmement, j’avais envie de vivre une nouvelle aventure dans l’événementiel et le blogging.

Pour conclure

Au commencement, mes objectifs étaient de gagner de l’argent, d’avoir un niveau correct et c’est ce que j’ai réussi à faire malgré mes erreurs multiples.

De ce parcours, j’en retire de belles expériences car elles m’ont permis de mettre à jour certaines facettes de ma personnalité et d’en apprendre plus sur moi. Avec le temps, j’ai appris à gérer ma pratique du poker avec mes autres passions.

Mais ce qui m’a le plus apporté ce sont les différentes rencontres. Certaines de ces personnes sont devenues des amis, les sessions du dimanche avec une bonne pizza, y sont pour beaucoup. Ces années de pratique m’ont aussi amené à organiser 2 événements de poker destinés aux étudiants en partenariat avec le Riviera Poker Club (RPC) : une expérience enrichissante dans le domaine de l’événementiel.

Aujourd’hui, cette activité reste une passion. C’est pour cette raison que je participe de temps en temps aux événements live organisés par le club d’Angers, ville dans laquelle je réside. Online, vous me trouverez sous le pseudo de FREEDOOOM lors des quelques sessions du dimanche ! Au plaisir de vous voir sur les tables !

Ce petit récit était l’occasion de me présenter et de vous faire un feedback sur mon parcours de joueur amateur éclairé en espérant que mon expérience vous aidera.

Billet de Thibault ROBERT du blog desdefisquinousfontgrandir.com

 

Question : Quelles ont été vos erreurs dans votre parcours ? Et comment avez-vous pu les corriger ?

J’attends vos réponses dans les commentaires.


L'article te plaît ?
  •  
  • 29
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    29
    Partages

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire